Avertir le modérateur

01/02/2008

Quand le port autonome de Marseille et Ikea se prennent les pieds dans un tapis d’orchidées

Le Port Autonome de Marseille, situé à Fos-sur-Mer (Bouche-du-Rhône) au sein de la Crau humide, cherche actuellement à diversifier ses activités et propose aux entreprises voulant bénéficier de ses infrastructures, des terrains de construction. Cette opportunité a été saisie par Ikea, qui souhaite implanter une plate-forme logistique. L’entreprise a arrêté son choix sur un terrain aux abords d’une immense zone humide reconnue unanimement par la communauté scientifique pour sa diversité biologique et la présence de nombreuses espèces végétales et animales protégées.

Malheureusement, ni le port Autonome de Marseille, ni Ikea n’ont eu le réflexe de réaliser une étude écologique préalable suffisante et n’ont découvert, qu’une fois le choix arrêté, la présence d’au moins 100 individus de l’Orchis des marais, une orchidée protégée.

Pourtant, la contiguïté de nombreux secteurs protégés (Natura 2000, une réserve naturelle nationale, plusieurs zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique) aurait voulu que le Port Autonome signale à son client la présence probable d’espèces protégées. De son côté Ikea, qui communique sur sa vertu environnementale, aurait dû se préoccuper, préalablement au dépôt de permis de construire, des impacts de sa plate-forme sur la biodiversité et l’environnement et ne pas se contenter de proposer dans le cadre des mesures compensatoires, d’injecter 56 000 euros dans la protection d’une parcelle adjacente, ce qui ne résout pas le problème de la disparition de cette station d’orchidée.

Nouveau rebondissement de cette affaire en juin 2007 : l’association NACICCA mène une contre-expertise scientifique et découvre sept autres espèces végétales protégées sur le site, malencontreusement « oubliées » par l’étude d’IKEA. Interrogé, le responsable du bureau d’étude d’IKEA, ECO-MED, a eu beaucoup de mal à justifier ces « oublis ». En tout cas, la préfecture a suspendu l’autorisation d’IKEA.

Par cette affaire, la fédération France Nature Environnement souhaite rappeler que, face à la disparition de plus en plus accélérée de la biodiversité, les entreprises ont elles aussi un rôle primordial à jouer. La protection de la nature et la responsabilité environnementale ne doivent pas s’arrêter à un discours sur le Développement Durable ou à des slogans publicitaires. FNE invite donc les entreprises - et est prête à les aider – à avoir l’énergie d’aller plus loin en s’interrogeant, pour chaque action qu’elle conduisent, sur les impacts environnementaux et sur les enjeux en matière de protection de la nature, comme elles le font déjà pour les préoccupations économiques ou sociales.
 
Communiqué de la Fédération Nature Environnement

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu