Avertir le modérateur

03/04/2008

PCB dans les poissons du lac Léman et du lac d'Annecy

Les premières analyses commandées par la CIPEL ( Commission Internationale pour la Protection des Eaux du Léman) et le SILA (Syndicat Mixte du Lac d'Annecy) sur la concentration en PCB de type dioxine dans différents poissons montrent que sur les échantillons (5 individus dans chaque lac) d'omble chevalier des deux lacs certains d'entre eux étaient contaminés.

En effet, un des individus du Lac Léman présentait une concentration de 12,73pg/g et un de ceux du lac d'Annecy 31,34pg/g soit respectivement 1,6 et presque 4 fois la norme européenne. Le préfet de Haute-Savoie a donc décidé d'interdire par arrêté du 2 avril 2008 et jusqu'à nouvel ordre, la pêche de l'omble chevalier à des fins de consommation et de commercialisation.

Des investigations complémentaires seront menées dès la semaine prochaine par le SILA et la CIPEL en collaboration et coordination franco-suisse.

Des mesures ont également été réalisées sur d'autres espèces de poissons : corégone-féra, perche et lotte pour le lac Léman, et uniquement corégone pour celui d'Annecy. Les concentrations étaient inférieures à la norme malgré une concentration dosable de PCB.  Ces espèces ont été choisies par leur fréquence de pêche ou par leur habitat préférentiel.

Des investigations complémentaires concerneront en plus de l'omble, le corégone, la truite lacustre, le brochet et l'écrevisse dans les Lac Léman et d'Annecy, le SILA rajoutera la perche à cette liste.

Les PCB sont liposolubles et bio-accumulables. Ils se fixent dans les graisses et sont stockés jusqu'au bout de la chaîne alimentaire. Il est donc probable que les individus les plus touchés soient les plus gros spécimens des espèces carnivores.

La FRAPNA demande à ce que des investigations sur la source de ces pollutions soient effectuées si cette contamination est confirmée par les études menées sur un échantillon de poissons plus important.

La FRAPNA  et sa fédération nationale France Nature Environnement alertent depuis 20 ans sur ce problème. Ils ont obtenu et demandé que des fonds soient débloqués pour investiguer les lacs alpins notamment le lac du Bourget sur lequel un arrêté à également été prononcé à cet égard et où des concentrations très fortes de PCB ont été trouvées dans certains sédiments. Les investigations actuelles montrent que le combat était nécessaire et qu'il ne doit pas s'arrêter.

Une conférence d'information sur les PCB, organisée par la FRAPNA Haute-Savoie a eu lieu le 17 mars pour sensibiliser le public à cette problématique et expliquer les démarches mises en œuvre par l'Etat.

C'est bien la problématique de l'ensemble des polluants persistants toxiques qui est posée à travers ce sujet.

Aujourd'hui plus que jamais la FRAPNA entend réaffirmer son rôle de donneur d'alerte et de sentinelle de l'environnement.

Communiqué : FRAPNA

Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu