Avertir le modérateur

09/04/2008

OGM : batailles autour de l’amendement 252

Le débat sur le projet de loi sur les cultures OGM est l’occasion de "mouvements divers" dans l’Assemblée.

En matière d’OGM, les conclusions du Grenelle de l’Environnement avaient plutôt penché du côté de la précaution.

Mais le Grenelle n’a pas suffit pour transformer les élus UMP en écolos. Comme l’explique, dans Le Figaro, le député, pourtant UMP, François Grosdidier, « certains (élus de la majorité) voudraient tout faire pour mettre en place un système verrouillé et opaque, dans le but de diffuser rapidement et massivement les cultures OGM. Ce groupe d’élus est en complet décalage culturel et générationnel. Pour moi, le texte qu’ils voulaient faire passer constitue une faute morale. L’humanisme implique à mon avis de faire passer les questions sanitaires et environnementales au-dessus des autres considérations. »

Au Sénat, ces élus ont réussi à aggraver le texte de loi actuellement en discussion. Mais quand celui-ci a été amendé à la chambre des députés, ils ont subi un revers quand est passé l’amendement 252 qui à l’article 1 du projet de loi sur les OGM que ces organismes ne peuvent être cultivés que dans le respect « des structures agricoles, des écosystèmes locaux, et des filières de production et commerciales qualifiées "sans organismes génétiquement modifiés" et en toute transparence ».

Cet amendement a d’ailleurs constitué un point de fixation des contradictions au sein de l’UMP. Les pro-OGM frondent contre Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d’Etat à l’Ecologie, qui s’en était "remise à la sagesse de l’Assemblée" à son sujet. Celle-ci contre-attaque dans des termes vifs comme on peut le lire dans La Tribune : « Il y a un concours de lâcheté et d’inélégance entre Jean-François Copé, qui essaie de détourner l’attention pour masquer ses propres difficultés au sein du groupe, et Jean-Louis Borloo, qui se contente d’assurer le minimum, » accuse-t-elle.

Mme Kosciusko-Morizet reproche à M. Copé de "ne pas tenir le groupe" UMP, qu’il préside et s’en prend nommément à son ministre de tutelle Jean-Louis Borloo. « J’attends avec impatience qu’il vienne exprimer la ’parole unique’ du gouvernement dans l’hémicycle. Quand il veut, il vient » dit-elle.

Les opposants aux OGM ont bien compris que cet amendement était une chance dans le combat qu’ils mènent avec difficulté dans une chambre bleu horizon.

Ils viennent de lancer L’appel du « comité 252 » , une pétition qui peut être signée en ligne, et dans laquelle les signataires demandent « solennellement au gouvernement de s’engager à respecter le vote du Parlement et de s’opposer à toute tentative de suppression de l’amendement 252 jusqu’à l’adoption définitive de la loi.  »

Source : Citron Vert

Auteur : Philipe Ladame

48cd69866658e337602b9c39cfffa143.png

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu