Avertir le modérateur

26/07/2008

Les Amis de la Terre disent non au fichier EDVIGE

Les Amis de la Terre rejoignent le collectif « Non à EDVIGE » en s’opposant catégoriquement à ce nouveau projet d’atteinte aux libertés publiques et individuelles. En tant qu’association écologiste, les Amis de la Terre estiment qu’aucun individu ne doit être fiché pour la liberté de ses choix associatifs, politiques, syndicaux ou religieux. Les Amis de la Terre demandent le retrait du décret.

Le fichier EDVIGE est issu du décret du 27 juin 2008 créant le fichier d’Exploitation Documentaire et Valorisation de l’Information Générale (EDVIGE) : il concerne toute personne « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ». Sans exception, toutes les personnes engagées dans la vie de la cité sont donc visées. Il vise en outre toutes les personnes (ou groupes) "susceptibles de porter atteinte à l’ordre public". Les données fichées, extrêmement larges, concernent les droits et les libertés publiques et individuelles (fichage des militants), les droits des enfants (fichage des mineurs dès 13 ans, fait sans précédent) et le respect de la vie privée (vie sexuelle, état de santé, relations personnelles, comportements, déplacements, appartenance ethnique, etc.).

Le fichier EDVIGE représente une nouvelle régression des droits et des libertés publiques et individuelles. Il entérine même un principe d’anticipation des délits, basé sur de pures suppositions. Claude Bascompte, président des Amis de la Terre, analyse : « Ce fichier prépare la répression potentielle envers tout militant exerçant ses choix écologistes, syndicalistes, politiques,etc. Le gouvernement est passé outre les réserves émises par la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL), et sans aucun débat public préalable. C’est tout simplement inacceptable. »

Il ajoute : « Le Grenelle de l’Environnement affichait un principe de négociation à cinq partenaires avec notamment les associations écologistes et les syndicats. Le Président de la République s’engageait donc à les considérer officiellement comme des partenaires à part entière : aujourd’hui il les fiche. C’est une nouvelle violation grave de l’esprit du Grenelle. Lorsque les ONG acceptent de négocier, elles sont fréquentables, mais lorsque leurs militants manifestent, ils sont fichés ! »

Les Amis de la Terre demandent le retrait du décret, rejoignant en cela la Ligue des Droits de l’Homme, la CGT, le Syndicat de la Magistrature, la Confédération Nationale du Logement ou 300 autres organisations et 40 000 citoyens, une mobilisation record en quinze jours de période estivale.

Notes :
(1) Extrait du site officiel du service public ici
(2) Pétition en ligne ici

Source : Les Amis de la Terre

Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amis de la terre | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu