Avertir le modérateur

28/07/2008

Prolongement de l'A16: les associations enfins écoutées!

Mercredi 16 juillet, le ministre d’Etat de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire, a publié la décision concernant le tracé du prolongement de l’A16. Le tracé choisi (dit « tracé B »), prend pleinement en compte les recommandations soulevées par les associations lors du débat public. Ce choix significatif témoigne donc bien de l’importance de la démocratie dans les prises de décision concernant l’aménagement du territoire.

Il convient en effet de rappeler que pour ce projet, il n'y avait pas d'obligation pour le maître d'ouvrage de soumettre à la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). Le "tracé A" était décidé à travers l'espace agricole de la Plaine de France. Mais suite à la demande des associations locales, France Nature Environnement et le Conseil Régional ont saisi la CNDP qui a permis un débat public. Il a ainsi été possible, durant l’ensemble des réunions, de mettre en avant nos préoccupations telles que la protection des milieux naturels et agricoles. Les associations, les riverains ainsi que les agriculteurs ont pu enfin être écoutés!

Le choix du « tracé B » , tel que mis en avant par les associations, est de plus pleinement compatible avec le projet de SDRIF (Schéma directeur de la région Ile de France) et indique bien un front urbain d’intérêt régional. On peut néanmoins regretter la non prise en compte de l’amélioration nécessaire des liaisons ferroviaires ainsi que la mention faite, une fois de plus, à une possible troisième plateforme aéroportuaire.
 
Source : FNE

Commentaires

Je ne connais pas le dossier de l'A16, peut être que ce prolongement était nécessaire et utile et tant mieux si les associations ont été écoutées.
Mais en ce qui concerne l'A65, liaison Langon-Pau, l'Etat maintient contre vents et marées la construction de ces 150 km d'autoroute dont toutes les études démontrent qu'elle est complètement inutile et destructrice de l'environnement car traversant plusieurs zones naturelles protégées, sans parler des hectares de forêts qui seront détruits, puisque cette région est essentiellement forestière, avec les conséquences que l'on sait sur l'augmentation des émissions de CO2 et la perte de biodiversité.
Une route nationale existe, qui est loin d'être saturée et qu'il suffirait de sécuriser, mais évidemment c'est moins lucratif pour les bitumeurs!
On est à 100 lunes des déclarations du Grenelle, dont, sans vouloir faire aucun procès d'intention, on se doutait bien que ce serait comme tous les sommets qui se penchent au chevet de la planète: un œil pour pleurer sur son sort, de belles déclarations, mais aucune volonté de mettre en œuvre des solutions efficaces. Pour cela il faudra sans doute attendre que les bonnes solutions soient assez lucratives pour les lobbies en place, mais il sera sans doute trop tard.

Écrit par : dany | 12/08/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu