Avertir le modérateur

05/08/2008

Les écologistes de pacotille du Groupe des huit

La photo est belle. Messieurs Nicolas Sarkozy et George W. Bush y apparaissent, la pelle à la main, plantant de jeunes arbres dans une pelouse de la ville japonaise qui hébergea, du 6 au 10 juillet, la dernière réunion du G8. Qu'ils soient ou non sur le cliché, tous les membres du groupe des huit pays les plus riches de la planète ont fait de même. Car planter un arbre est un magnifique symbole, qui permet de prouver au Monde que ses dirigeants se préoccupent d'écologie.

Comme le veut maintenant la coutume pour tout sommet international qui se respecte, la réunion du G8 affichait à son ordre du jour la lutte contre le changement climatique. Et comme chaque fois, le résultat des négociations est navrant. Nicolas Sarkozy ne trompe personne en estimant que cette étape constitue un « progrès important », au motif que les Etats-Unis auraient accepté de partager un objectif mondial de division par deux des émissions de gaz à effet de serre à échéance 2050. Car cette déclaration n'engage strictement à rien.

 

 Auteur : Aurélien Bernier

>>> suite 

Commentaires

Pendant combien de temps encore les chefs d'Etat vont essayer de nous faire croire qu'il suffit de belles déclarations verbales pour sauver la planète? On n'en est plus à diviser par 2 nos émissions de CO2 et autres gaz à effets de serre à l'horizon 2050.
D'ici là la physionomie tant politique que géographique du monde aura complètement changé . Combien de réfugiés climatiques? Combien de famines? Combien d'espèces disparues, Combien de conflits meurtriers?
L'urgence est d'aujourd'hui réduire drastiquement toutes les causes du réchauffement climatique. on ne peut pas dire qu'on en prenne vraiment le chemin quand on déforeste à tour de bras,quand on se bat pour la possession des gisements pétroliers de l'arctique, quand rien n'est vraiment mis en place pour développer les énergies renouvelables, quand on poursuit la promotion du nucléaire qui, au delà des déchets pose le problème de l'exploitation et de la destruction du Niger par l'exploitation de l'Uranium.
Les lobbies de la finance sont encore trop puissants pour que nos chefs d'Etat si bien intentionnés soient-ils, puissent leur imposer quelque mesure que ce soit qui aille contre leurs intérêts.
Quand ils auront fini de détruire la planète, quand il n'y aura plus assez de consommateurs pour engraisser leurs comptes en banques auront-ils inventé l'argent qui se mange?

Écrit par : dany | 12/08/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu