Avertir le modérateur

07/07/2009

Le changement climatique menace 50 ans de lutte contre la pauvreté

3662540080_41e1c79ac3.jpgDans un nouveau rapport lancé quelques jours avant le G8, Oxfam international prévient que sans actions concrètes et immédiates, les nombreux impacts du changement climatique réduiront à néant 50 ans de lutte contre la pauvreté.

Ouganda : Les fermiers locaux essayent de planter malgré la sécheresse en cours - (Photo: James Akena/ OXFAM)


« Les citoyens des pays riches commencent à peine à se sentir concernés par les effets à long terme du changement climatique. Mais des millions de personnes parmi les plus pauvres du monde en subissent elles déjà les conséquences dans leur vie quotidienne. Le changement climatique n’est pas seulement une question pour demain. Cette réalité doit être un élément central dans la lutte contre la pauvreté » déclare Luc Lamprière, directeur général d'Oxfam France – Agir ici.

En présentant à la fois les données scientifiques les plus récentes et les expériences des membres d’Oxfam international auprès de communautés dans près de 100 pays, ‘Le coût humain du changement climatique’ met en avant l’impact qu’a aujourd’hui le changement climatique sur l’ensemble des questions liées à la pauvreté et au développement.

FAIM : du Bangladesh à l'Ouganda en passant par le Nicaragua, des agriculteurs rencontrés dans une quinzaine de pays témoignent du changement du rythme des saisons. Ils expliquent être confrontés à des successions de mauvaises récoltes et ne plus pouvoir mettre en pratique les connaissances agricoles transmises de générations en générations.

AGRICULTURE : Le riz et le maïs, deux cultures dont dépendent des centaines de millions de personnes, en particulier en Asie, en Amérique et en Afrique, sont confrontés à des baisses significatives de rendements.

SANTÉ : on estime que des prémices des années 1970 jusqu’à l’an 2000, les changements climatiques ont contribué à plus de 150 000 décès par an des suites de maladies, dont plus de la moitié en Asie. Des maladies telles que le paludisme et la dengue qui étaient autrefois localisées dans certaines régions se propagent aujourd’hui dans de nouvelles zones où les populations, non immunisées, ne possèdent ni connaissance ni infrastructure de santé pour y faire face.

EAU : l’approvisionnement en eau potable devient tellement problématique que plusieurs grandes villes, notamment Katmandou et La Paz qui dépendent des glaciers de l'Himalaya et des Andes, pourraient se retrouver à sec.

CATASTROPHES NATURELLES : le nombre de catastrophes naturelles pourrait tripler d'ici à 2030 et faire 375 millions de victimes d’ici à 2015.

DÉPLACEMENTS DE POPULATION : On estime que le changement climatique a directement provoqué le déplacement de 26 millions de personnes auxquelles s’ajoutent chaque année plus d'un million de déplacés victimes d’intempéries.

D’ici à 2020, les pays riches et industrialisés, à l’origine de la crise climatique, doivent réduire d’au moins 40% leurs émissions de carbone en dessous des niveaux de 1990. Mais de nombreux scientifiques cités dans le rapport sont aujourd'hui plus que sceptiques quant à la capacité du monde à limiter le réchauffement climatique à 2 °C en raison de la réticence des politiciens à accepter des réductions d'émissions significatives.

« Alors que le changement climatique et la sécurité alimentaire sont à l'ordre du jour du G8, la France et ses partenaires doivent s’engager sur un accord global sur le climat centré sur les besoins des populations les plus pauvres du monde. 150 milliards de dollars sont nécessaires chaque année pour financer la réduction des émissions. Il est urgent que les pays du G8 remplissent leurs engagements et démontrent qu’ils prennent au sérieux la question de l’adaptation » rappelle Romain Benicchio, chargé de programme pour Oxfam France – Agir ici.

De plus, on évalue entre 1.5 milliards et 2 milliards de dollars les besoins d’adaptation urgents dans les pays pauvres d’ici à 2012. Toutefois, le fonds pour les pays les moins avancés (PMA), qui centralise les contributions, n’a reçu à ce jour que de 172 millions de dollars de promesses de financement, dont 15 millions par la France.

>>> Rapport - Oxfam

Source : OXFAM

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu