Avertir le modérateur

12/12/2009

Copenhague : Réactions d'Oxfam suite aux annonces de l'Union Européenne sur les financements climatiques

Romain Benicchio, chargé de plaidoyer sur le changement climatique pour Oxfam déclare :

" A Copenhague, les pays pauvres réclament de vrais engagements de long terme pour lutter contre les changements climatiques. A Bruxelles, aujourd'hui, les responsables européens n'ont proposé que de petits sommes à court terme. Le pire est que rien n'indique que cet argent sera additionnel - il est probable qu'il ne soit qu'un recyclage de promesses passées et de budgets déjà engagés."


"Chaque pays membre, qui a promis d'apporter une contribution dans la part de l'Union Européenne, doit maintenant expliquer d'où va venir l'argent et à quoi il va être utilisé".

"Pour regagner la confiance des pays en voie de développement, les chefs d'Etat et de gouvernement européens doivent venir à Copenhague en étant prêts à prendre en charge une part équitable du besoin de financement de long terme des pays pauvres - soit 35 milliards d'euros par an à partir de 2013. Pour sceller un accord, ils se doivent de garantir que cet argent viendra en plus des engagements déjà pris sur l'aide au développement."


La France a rejoint hier la liste croissante des pays ayant pris cet engagement, laissant l'Allemagne toujours plus isolée dans sa position de financer l'adaptation au changement climatique en utilisant son budget d'aide au développement. La France, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark, la Belgique, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada soutiennent à présent tous le principe d'additionnalité.

Source : OXFAM

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu