Avertir le modérateur

08/01/2010

Annulation de la taxe carbone : nouvel échec pour la politique pronucléaire de M. Sarkozy selon le Réseau Sortir du Nucléaire

- La taxe carbonne première version visait à avantager le nucléaire par rapport aux autres énergies
- Si une nouvelle taxe est crée, elle doit inclure le nucléaire et exonérer les énergies renouvelables

Le Réseau "Sortir du nucléaire" se félicite de l'annulation par le Conseil constitutionnel du projet de taxe carbone voulu par M Sarkozy et le gouvernement Fillon. En effet, cette taxe était conçue de façon à avantager le nucléaire qui en était éxonéré. Or, le nucléaire est une des énergies les plus polluantes (*) et, à ce titre, mérite d'être traité de la même façon que le pétrole, le gaz et le charbon.


Si une nouvelle taxe sur l'énergie est crée, elle doit s'appliquer aux énergies polluantes (et donc au nucléaire) et exonérer les énergies renouvelables afin de soutenir leur développement.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" rappelle d'ailleurs que la France a un objectif impératif, fixé au niveau de l'Union européenne, de 23% d'énergies renouvelables en 2020. Pour atteindre cet objectif, il faut certes développer les énergies renouvelables, mais il faut aussi impérativement réduire le recours aux énergies non renouvelables comme le nucléaire.

Il faut donc annuler les projets de nouveaux réacteurs nucléaires, et donc stopper le chantier du réacteur EPR en construction à Flamanville (Manche), mais aussi fermer les réacteurs actuellement en service, en commençant par les plus anciens, comme ceux de Fessenheim (Haut-Rhin), Bugey (Ain), et Tricastin (Drôme) qui ont dépassé les 30 ans de fonctionnement, durée maximale prévue à l'origine par EDF.   La politique nucléaire de la France accumule les graves échecs (*) et ce n'est pas une taxe carbone à la sauce Sarkozy-Fillon qui pourra changer le cours de l'Histoire : le nucléaire est archaïque, cher et dangereux : il doit laisser la place aux économies d'énergie et aux énergies renouvelables.   --------------------------------------------     (*) La politique nucléaire de la France accumule les graves échecs : - désastres industriels et financiers des chantiers EPR de Flamanville (Manche) et de Finlande - échec des projets d'exportation de réacteurs EPR comme dernièrement à Abou Dhabi - divers scandales concernant les déchets radioactifs et les mines d'uranium - fuites d'uranium au Tricastin (été 2008) et sur d'autres sites nucléaires - démantèlement à financer de 70 réacteurs nucléaires - importations massives d'électricité tous les hivers - etc...  
--------------------------------------


Annexe :

Le nucléaire est une des énergies les plus polluantes

- Le nucléaire est responsable de la production de déchets radioactifs dont certains vont rester dangereux pendant des millions d'années
- Les centrales nucléaires rejettent dans les rivières (ou la mer) de grandes quantités de produits radioactifs (en particulier du tritium)
- Les centrales nucléaires rejettent dans les rivières (ou la mer) de grandes quantités de produits chimiques :  zinc, phosphore, sulfates, sodium, chlorures, morpholine, cuivre, etc
- La filière nucléaire dans son ensemble, de la mine d'uranium au démantèlement des installations, émet des quantités non négligeables de gaz à effet de serre (*) et contribue donc de façon non négligeable, et croissante, au réchauffement climatique.
- Contrairement à d'autres technologies, le nucléaire ne permet pas de récupérer la chaleur dégagée lors de la production d'électricité. Il impose donc de produire de l'énergie supplémentaire pour nos besoins en chaleur. Produire électricité et chaleur en co-génération permet d'émettre 7 fois moins de gaz à effet de serre qu'un système énergétique nucléarisé. (**)
- L'option "nucléaire + chauffage électrique", imposée en France, montre son absurdité tous les hivers : la consommation des convecteurs électriques est telle qu'il faut massivement importer de l'électricité produite par des centrales thermiques (fuel, charbon). A l'arrivée, ce système produit de grandes quantités de déchets radioactifs ET de fortes émissions de CO2


(*) http://www.lesoir.be/actualite/sciences_sante/co2-les-vices-caches-du-2008-11-26-666685.shtml 
(**) http://www.oeko.de/oekodoc/315/2006-017-en.pdf

 

Source : Réseau Sortir du Nucléaire

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu