Avertir le modérateur

06/02/2010

Protection de la biodiversité : l’Administration donne le mauvais exemple !

Alors que l'année 2010 a été décrétée « Année de la Biodiversité » par le Ministère de l'Ecologie, la destruction de 120 nids d'hirondelles situés sur l'Hôtel de Police de Saint Roch d'Avignon est en totale contradiction avec les objectifs environnementaux du gouvernement. La LPO PACA a donc décidé de porter plainte.

 


A Saint Roch d'Avignon, l'Hôtel de police fait l'objet d'un permis de démolition qui doit intervenir au mois de juin 2010. Or, il abrite la plus grosse colonie d'hirondelles du département du Vaucluse (120 nids occupés au printemps 2009). Pour éviter que la présence d'hirondelles ne gêne la destruction, l'ensemble des nids a été détruit le 1er février en toute illégalité.

 

Bien avant les travaux, les bénévoles de la LPO PACA qui œuvrent au quotidien pour la sauvegarde de la biodiversité avaient alerté la Préfecture du Vaucluse, la délégation du Ministère de l'Intérieur de Marseille ainsi que la Ville d'Avignon sur le statut de protection dont bénéficie cette espèce mais rien n'a pu empêcher la destruction des nids. A ce jour, les mesures compensatoires prévues (pose de tour à hirondelles abritant des nichoirs artificiels par exemple) n'ont d'ailleurs toujours pas été mises en place alors que les hirondelles reviennent de leur migration dès le mois de mars.

 

La LPO rappelle que toutes les espèces d'hirondelles et de martinets, des plus communes aux plus rares, sont protégées. Il est donc interdit de porter atteinte aux individus, à leurs nids et à leurs couvées (œufs et poussins). Tout auteur de ce délit est passible d'une amende de 9 000 euro et d'une peine d'emprisonnement de six mois. (Articles L.411-1 et L.415-3 du Code de l'Environnement)

 

Aujourd'hui, la sauvegarde de ces oiseaux s'avère d'autant plus indispensable qu'ils connaissent un déclin alarmant en France. La destruction des nids reste, avec les pesticides et la profonde altération de leurs habitats, l'une des causes principales de leur déclin. Ainsi, entre 1989 et 2007, les effectifs d'hirondelles rustiques et de fenêtre ont chuté, chacun, de près de 40 %.

 

La LPO PACA porte donc plainte et espère que l'administration va rapidement trouver une solution pour que les hirondelles de retour début mars, puissent accomplir leur reproduction. Alors que l'année 2010 est censée offrir une meilleure protection de la biodiversité en sensibilisant tous les publics à ses enjeux et à ses menaces, c'est là un bien mauvais exemple que donne l'Administration.

Source : LPO

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu