Avertir le modérateur

14/03/2010

Les « Greenwashers » verdissent le nouveau 4x4 de Renault-Dacia au Salon de l’auto de Genève

greenwashers.gifUne dizaine de « Greenwashers » ont pris possession du stand de Dacia, filiale dite « low cost » de Renault afin de verdir artificiellement le nouveau 4x4 de la marque, le Duster.


Ces activistes, spécialistes en éco-blanchiment, ont ainsi pu brièvement vanter les mérites du Duster tout en déculpabilisant le client potentiel quant à son impact sur le climat. Certains Greenwashers n’ont pas hésité à s’approprier la désormais fameuse phrase du chef de l’Etat français : « L’écologie… ça commence à bien faire » ou encore « Oui à la croissance verte ».

 

Les Greenwashers ont également distribué des badges à l’image de Claude Allègre, leur mentor, ainsi que des lunettes vertes permettant de verdir une réalité automobile peu flatteuse.

 

Par cette action décalée, les militants d’Agir pour l’Environnement ont souhaité dénoncer le double discours du constructeur automobile français qui une fois encore opte pour une communication plus verte que verte tout en commercialisant des véhicules climaticides. Les Greenwashers relèvent incidemment que Renault a ainsi pu financer ce projet de 4x4 avec l’argent versé par l’Etat français.

 

Faute de conditionnement écologique, l’argent versé par l’Etat français pour « sauver » le secteur automobile a pu largement être injecté dans des projets contre-climatiques. Les enjeux climatiques méritent mieux qu’ambigüité et incohérence.

 

Les Greenwashers ont vocation à verdir l’image des industriels négligents et cibleront à l’avenir les campagnes publicitaires faussement écologiques. Leur slogan : « Vous avez un problème d’environnement ? Nous sommes là pour verdir artificiellement votre image ! ».

 

Dacia, filiale de Renault, escompte vendre 20.000 exemplaires de son nouveau 4x4 en France, soit un bilan carbone dépassant annuellement 50.000 tonnes de CO2. Ce 4x4, prétendument « low cost », brille surtout par son bilan carbone particulièrement lourd.

 

 

Source : Agir pour l'environnement

Commentaires

Il faut juste rétablir qques vérités :
1/ le 4x4 dacia était programmé bien avant les aides de l'état pour renault (qui ne vont pas chez dacia d'ailleurs). Donc l'argent de l'état n'a PAS servi à fabriquer ce modèle
2/ ce 4x4 est parmi les moins polluants de sa catégorie donc on dirait qu'on se trompe de cible
3/ prétendument low-cost ? si le duster n'est pas low-cost qui l'est alors ?
4/ une toyota prius si on prends en compte le processus de fabrication pollue plus qu'une duster dont les pièces sont simples à fabriquer (process peu couteux en energie), utilisent des matières premières basiques et peu d'electronique. La fabrication du duster nécéssite bien moins d'energie que certains autres véhicules "propres".

Écrit par : Hep | 15/03/2010

L'environnement est à la "mode" ces derniers temps et il devient essentiel de contrer le grennwashing qui se développe de trop. Ces actions sont positives, mais ne règle pas le problème de fond. Il faudrait peut être passer par une norme ISO.. qui est longue à mettre en place.

Écrit par : carbone11 | 15/03/2010

Une norme ISO pourquoi pas, mais il y a toujours une différence entre la théorie et la pratique c'est bien connu.

Pourquoi ne pas s'orienter vers les vehicules électriques?

Pas de contraintes relatives à la pollution de CO2.

Écrit par : Lorant | 17/03/2010

Bonsoir...

"Pourquoi ne pas s'orienter vers les vehicules électriques?" Car il ne suffit pas de le dire pour le faire. De plus même si a l'usage le bilan carbone est bien peilleur pour un vehicule elecrique, a la contruction ce n'est pas le cas, de plus restera le probleme du recyclage des batteries qui sera bien plus problematique que les batteries des moteurs thermiques, mais comme pour l'instant c'est la mode "il faut passer au moteur electrique" histoire de se donner bonne conscience on en parle pas...

Écrit par : ICEBEAR | 17/03/2010

Faute de conditionnement écologique, l’argent versé par l’Etat français pour « sauver » le secteur automobile a pu largement être injecté dans des projets contre-climatiques. Les enjeux climatiques méritent mieux qu’ambigüité et incohérence.

Dacia, filiale de Renault, escompte vendre 20.000 exemplaires de son nouveau 4x4 en France, soit un bilan carbone dépassant annuellement 50.000 tonnes de CO2. Ce 4x4, prétendument « low cost », brille surtout par son bilan carbone particulièrement lourd. ( extrait du communiqué d'agir pour l'environnement)

- Photos et vidéos de la première action des Greenwashers au salon de l'auto de Genève

[PHOTOS] [VIDEO]

Écrit par : citoyenactif | 19/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu