Avertir le modérateur

25/04/2010

Les parcs éoliens... limités à au moins 15MW

Rendu public le 19 avril, le texte de loi Grenelle II sorti des commissions de l’Assemblée Nationale intègre certaines des pires propositions du rapport Ollier, dont nous avions déjà pointé les dérives anti-éoliennes.


Le nouveau texte fait notamment état d’un seuil de puissance minimum pour les parcs éoliens fixé à 15 Mégawatts :

Article 34. 1 bis « Ces installations [éoliennes] doivent constituer des unités de production d’une puissance installée au moins égale à 15 mégawatts et composées d’un nombre de machines électrogènes au moins égal à cinq ».

 

Dans les faits, cet amendement au projet de loi Grenelle II, qui sera soumis au vote à l’Assemblée Nationale du 4 au 7 mai, condamne les installations éoliennes à taille humaine, qui concourent pourtant au développement et à l’adaptation des territoires à la nouvelle donne énergétique. En effet, en choisissant de proscrire les parcs éoliens de moins de 15 MW, nos députés tournent le dos aux collectivités locales en leur refusant d’adapter leur politique énergétique aux particularités de leur territoire. En affaiblissant le rôle des élus locaux, les nouvelles mesures vont créer un fossé évident entre les projets éoliens et les citoyens qui composent les territoires. Les mesures telles que l’obligation de créer de gros parcs éoliens et des schémas régionaux contraignants au détriment de la planification locale risquent, sous couvert de protection des paysages, d’engendrer des oppositions locales majeures.

 

Notons par ailleurs que cet article du projet de loi risque non seulement de mettre en péril la filière, mais aussi de réduire nos espérances en ce qui concerne la baisse des émissions de gaz à effet de serre et notre objectif de 23% d’énergies renouvelables d’ici 2020. Souvenons-nous que la feuille de route, arrêtée en décembre 2009 par le gouvernement, place l’éolien sur le devant de la scène, en lui attribuant 30% des nouvelles capacités renouvelables pour 2020.

Plus de détails : http://www.cler.org/info/spip.php?article8085

Source : Réseau Action Climat France

 

Commentaires

Le concept d'installations éoliennes à taille humaine est une vue de l'esprit: ces machines de 150 m de haut (198 m maintenant en Belgique) sont évidemment à taille inhumaine, même s'il n'y en a qu'une ou deux et non cinq.
Par ailleurs, prendre prétexte des malheureuses collectivités à qui on refuserait on ne sait quoi révèle une méconnaissance des réalités du monde rural: il suffit de voir les communes, de plus en plus nombreuses, qui délibèrent pour refuser énergiquement la pollution de leurs paysages.
Seuls les gens qui gagnent beaucoup (trop) d'argent avec les éoliennes se plaignent de cette bonne évolution législative.

Écrit par : pays | 25/04/2010

Un petit malentendu: Rien n'oblige la France à développer l'éolien.Aucun engagement ni européen ni international.Nous nous sommes engagés à développer les EnR, toutes les EnR. Le solaire hors sol, la biomasse et la géothermie font consensus.Choisissons -les, il n'y a pas d'opposition....
Seul le SER, lobby de l'éolien , impose lses machines.

Écrit par : louis | 25/04/2010

Une source d'énergie moins chère que le nucléaire et non polluante. Pas étonnant que les lobbies fassent voter des lois pareilles.
Pas dur de chercher loin pour comprendre qui est derrière cela.

Écrit par : Maison Positive | 26/04/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu