Avertir le modérateur

31/05/2010

Nature Capitale : nouvelle opération d’écoblanchiment ?

L’opération de verdissement des Champs Élysées peut sembler une bonne idée, en cette journée mondiale de la biodiversité. Mais la liste de ses organisateurs et bienfaiteurs révèle une formidable hypocrisie et une véritable opération d’Écoblanchiment (Greenwashing).


En effet, les promoteurs de l’opération, le syndicat des Jeunes Agriculteurs, affirme mettre ainsi en valeur la contribution de l’agriculture à la biodiversité… Pourtant, ce même syndicat et son tuteur la FNSEA n’ont eu de cesse depuis 40 ans de proposer et mettre en œuvre la dégradation de la biodiversité naturelle et sauvage :

· Les Jeunes Agriculteurs soutiennent un modèle agricole basé sur l’usage massif d’engrais et de pesticides de synthèse, dont l’effet sur la biodiversité naturelle est catastrophique (mortalité des abeilles et autres pollinisateurs ; baisse inquiétante des populations d’insectes, de batraciens, de petits mammifères, d’oiseaux et de microorganismes du sol),

· Les Jeunes Agriculteurs et la FNSEA soutiennent les lois semencières d’accaparement des ressources végétales cultivées par les multinationales, qui ont conduit à un appauvrissement considérable de la biodiversité cultivée et qui rendent « hors la loi » les variétés locales et diversifiées ; et ils sont les premiers à demander à la recherche agronomique d’élaborer des variétés « standards » uniformisées au détriment des variétés locales et adaptées au milieu,

· Le Crédit Agricole est l’un des principaux responsables des politiques de surendettement des agriculteurs (par le suréquipement, l’agrandissement et l’alignement sur les cours spéculatifs mondiaux), qui imposent à de nombreux paysans les impasses techniques de la spécialisation, du productivisme et de la monoculture… totalement contraires aux objectifs de maintien de la biodiversité.

Par ailleurs, le site de l’opération ne se prive pas de faire la promotion des agrocarburants, produits au moyen de pratiques ultra-intensives en polluants chimiques, et dont les principales monocultures tropicales contribuent à la déforestation et à l’expropriation des petits paysans.

Agir Pour l’Environnement dénonce l’imposture que constitue cette opération, visant à donner de l’agriculture industrielle française une image totalement opposée à sa réalité concrète – du moins telle qu’elle est soutenue par ses organisateurs. Derrière Nature-Capitale se cache Agro-Capital.

Il existe pourtant des organisations agricoles qui œuvrent réellement en faveur de la biodiversité (organisations de l’agriculture biologique, Réseau Semences Paysannes, CIVAM, etc.) : voir leurs réalisations et leurs combats accaparés hypocritement par ceux-là mêmes qui ne cessent de s’opposer à leur développement, ne manque pas de sombre ironie.

Source : Agir pour l'environnement

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu