Avertir le modérateur

02/10/2011

Nucléaire : les candidats à la présidentielle bougent sur l’énergie

nucléaire,epr,areva,mélenchon,front de gauche,manuel valls,martine aubry,ségolène royal,françois hollande,bayrou,sarkozy,borlooLe 29 août dernier, Greenpeace lancait son stress test des candidats à la présidentielle de 2012. Avec cet outil, Greenpeace met en lumière les programmes des candidats à l’élection présidentielle, potentiels ou officiels, en matière de politique énergétique. Un mois après ce lancement, les lignes ont bougé, des candidats aux primaires socialistes à JL Mélenchon, candidat du Front de Gauche, en passant par le Modem.


Le premier tour des primaires socialistes aura lieu le 9 octobre prochain… A une dizaine de jours du scrutin, focus sur les mouvements récents des candidat-e-s à l’investiture.

Ségolène Royal a finalement répondu, le 26 septembre, au questionnaire de Greenpeace. La candidate se place désormais dans le groupe des engagés, devançant ainsi Martine Aubry, qui avait fait une timide entrée dans ce groupe en août dernier, au moment du lancement du Stress test.
Ce placement s’explique notamment parce que Ségolène Royal est la seule des candidates socialistes à avoir clairement pris position contre la mise en service de l’EPR de Flamanville actuellement en cours de construction. C’est aussi la seule candidate socialiste à avoir pris position pour l’arrêt du retraitement des déchets nucléaires et l’utilisation de plutonium sous forme de Mox, et pour l’arrêt des exportations de réacteurs et d’usines nucléaires à l’étranger. C’est donc à l’heure actuelle la candidate qui propose la position la plus construite et la plus complète sur la transition énergétique.

François Hollande quant à lui, continue de défendre une réduction de la part du nucléaire à 50% dans le mix électrique d’ici à 2025, et la mise en service de l’EPR de Flamanville. Un positionnement clairement moins engagé en faveur de la transition énergétique, et en opposition à la majorité des sympathisants PS, qui sont en faveur à 86% d’une sortie du nucléaire en France. Notons que cette hypothèse est en revanche à l’étude au Ministère d’Eric Besson…
Ce positionnement pose plusieurs questions :
Que fait-on après 2025 ? L’absence de vision à long terme et l’incertitude sur l’avenir de la filière des énergies renouvelables ne sécurise pas les investisseurs qui voudraient se lancer dans ce domaine. Il est nécessaire et fondamental de faire sauter le verrou nucléaire pour laisser enfin la place aux autres sources d’énergie, et notamment à l’énergie que l’on ne consomme pas, grâce à l’efficacité énergétique.
Que signifie cet engagement concrètement ? Un pourcentage, sans rapport à une valeur absolue, ne veut pas dire grand-chose… La question qui se pose est celle du nombre de réacteurs à fermer d’ici à 2025, question à laquelle FH ne répond pas : si la consommation d’électricité augmente d’1%, 17 réacteurs doivent être fermés. SI elle reste stable, ils sont au nombre de 23. Enfin il faut en fermer 30 si la consommation d’électricité diminue de 1,5%. Du simple au double donc…

Martine Aubry continue de défendre une sortie du nucléaire, sans pour autant se positionner clairement sur la mise en service de l’EPR de Flamanville. Elle dit attendre le rapport de l’ASN qui sera produit dans le cadre de l’audit des centrales nucléaires commandé par le gouvernement suite à l’accident nucléaire de la centrale de Fukushima. C’est son positionnement sur ce projet précis qui déterminera la sincérité de son engagement à sortir du nucléaire : cet EPR, conçu pour durer 60 ans, est le plus puissant, et donc le plus dangereux réacteur au monde. Et sa conception ne tient en aucun cas compte des leçons du Japon.

Manuel Valls reste le seul candidat socialiste à n’avoir pas répondu à Greenpeace, aux côtés du centriste Jean-Louis Borloo, et de Nicolas Sarkozy…

Au centre …. des questions sans réponses

C’est par la voix de Yann Wehrling et de Jean-Luc Bennamhias que Greenpeace a obtenu la position du Modem … Le candidat Bayrou quant à lui, a déclaré avoir « besoin de temps pour réfléchir ». Les positions proposées par le Modem sont attentistes : le Modem se contente de poser les bonnes questions, sans y apporter de réponse claire et complète…

Le Front de Gauche : un programme, mais pas de consensus

Jean-Luc Mélenchon, classé en tant que candidat du Front de gauche depuis la publication du programme commun, atterrit quant à lui dans le groupe des rétrogrades.
Plusieurs raisons à cela :
Sur le nucléaire, depuis l’alliance avec le PC au sein du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon botte en touche et défend non plus une sortie du nucléaire mais une consultation citoyenne, expliquant que « ce sera au peuple souverain de se prononcer par référendum ». En tant que candidat du FG, il n’a rien dit, ou presque, sur la question de la dépendance aux hydrocarbures.
Enfin, le FG n’a pas encore de positions suffisamment précises pour répondre à la question exacte posée dans la partie « alternatives ».
Voir le mail adressé par le Front de Gauche à Greenpeace 
Greenpeace attend donc des réponses plus précises de la part du Front de gauche pour pouvoir finaliser l’actualisation de la position du candidat Jean-Luc Mélenchon.

 

Libérons l’énergie !

Greenpeace a lancé le site www.liberons-energie.fr . Un site pour s’informer sur la transition énergétique, pour décrypter les programmes des politiques et pour se mobiliser ! Des rendez-vous citoyens et militants, une FAQ interactive … des outils, en ligne et hors ligne pour donnez de la voix avant la présidentielle.

Source : Greenpeace

Commentaires

Le Front de Gauche se prononce clairement pour la sortie des énergies carbonés. je ne comprends donc pas votre remarque sur le fait que le FG "ne dit rien ou presque sur les hydrocarbures"...

Écrit par : robespierre | 03/10/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu