Avertir le modérateur

10/01/2009

Poitiers : Les militants anti-fourrure se mobilisent

fourrure.jpg À l'occasion du premier samedi des soldes d'hiver, jour où les ventes de prêt-à-porter battent leur plein, les militants poitevins ont relayé la Journée Sans Fourrure, lancée à l'initiative de Fourrure Torture.

Place de l’église Notre-Dame, un stand d'information, avec de la documentation et des panneaux-choc, exposant les dessous de la fourrure, ont alerté les Poitevins sur ce que subissent plus de 60 millions d'animaux chaque année.

Plus de vingt actions similaires ont eu lieu ce même jour à travers toute la France (Paris, Marseille, Lyon, Nice, Montpellier, Toulouse...).

Lire la suite

08/01/2009

Vague de froid et record de consommation : chauffage électrique, mauvaise pioche !

Comme presque tous les hivers, des records de consommation électrique sont annoncés. Le froid actuel, bien qu’intense, n’atteint pourtant pas des niveaux extraordinaires ou alarmants pour nos régions. Comment se fait-il, alors même que la maîtrise de l’énergie est le mot d’ordre de ces derniers mois, que notre pays connaisse des pics de consommation tels que la coupure d’électricité soit frôlée ?

Le chauffage électrique est l’acteur principal des campagnes publicitaires de certains grands fournisseurs. L’exception française, qui réside dans un très important pourcentage de chauffages électriques, coûte très cher d’un point de vue environnemental, économique et social :
- environnemental car, contrairement à une idée répandue, le système électrique français exige de la production fossile (souvent importée d’Allemagne) pour répondre aux pointes de consommation générées par ce suréquipement en chauffage électrique ;
- économique car si la France exporte de l’électricité de base à bon marché, elle importe de l’électricité de pointe à un prix élevé. En effet, en moyenne en 2007, la France a acheté presque trois fois plus cher l’électricité qu’elle ne l’a vendue. (116 €/MWh à l’achat contre 45 €/MWh à la vente). Les consommations électriques destinées à produire de la chaleur valent beaucoup plus cher et sont donc subventionnées par les autres consommations d’électricité (dites spécifiques) ;
- social car les logements insuffisamment isolés et équipés de chauffages électriques (kWh plus cher que celui produit par les autres technologies) sont le lot commun des des ménages pauvres ou modestes. Ces dernières sont donc principalement touchées et sont bien souvent obligées de passer ces jours dans des conditions exécrables voire dangereuses pour la santé.

Lire la suite

Vague de froid et pics de consommation électrique : la France nucléaire émet beaucoup plus de CO2 que prévu !

À l’heure où les vagues de froid et les pics de consommation électrique battent des records, Greenpeace dénonce la faillite du système énergétique français fondé sur du tout nucléaire.

« Il est scandaleux d’entendre EDF appeler les citoyens à réduire leur consommation alors qu’EDF et l’État français ont mis en place un système où surproduction d’électricité et dispositifs d’économies d’énergie insuffisants obligent les citoyens à gaspiller l’électricité, condamne Frédéric Marillier, de Greenpeace France. Il est aberrant de venir culpabiliser les consommateurs, otages d’un système énergétique inefficace, cher et polluant, à un moment où ils ont légitimement besoin d’énergie ! »

Lire la suite

07/01/2009

Grenelle de l’environnement : contradictions et retards

Sur son site Internet www.lalliance.fr, l’Alliance pour la planète (les Amis de la Terre, Greenpeace, Max Havelaar, WWF et plusieurs dizaines d’autres organisations) met en ligne la carte de France des projets « Grenello-incompatibles ». L’Alliance dénonce aussi les nouveaux retards dans l’examen des projets de loi Grenelle.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu