Avertir le modérateur

10/04/2009

EDF espionne Greenpeace !

Selon les révélations du Canard Enchaîné du mercredi 8 avril, l’espionnage dont a été victime Greenpeace ne serait pas qu’informatique. Un hangar servant d’entrepôt de matériel pour l’association aurait lui aussi été espionné. De plus, le recours à des officines privées pour espionner ses détracteurs semble être monnaie courante chez l’opérateur public d’électricité.

Lire la suite

08/04/2009

Le réseau "Sortir du nucléaire" mis "sous surveillance" par EDF ?

Stéphane Lhomme (porte parole du Réseau "Sortir du nucléaire") mis "sous surveillance" par l'officine "Securewyse" à la solde d'EDF.-

- Cette affaire est la suite de celle du document "confidentiel défense" qui reconnaît que le réacteur EPR ne résisterait pas à un crash d'avion
- "Sortir du nucléaire" veut un non-lieu pour son porte-parole menacé de 5 ans de prison pour avoir diffusé ce document
- "Sortir du nucléaire" va porter plainte à Nanterre contre EDF et la DST
- La DST a-t-elle aidé EDF pour espionner "Sortir du nucléaire" ?

Lire la suite

06/04/2009

Scandale d'espionnage : Greenpeace demande la suspension du directeur de la sécurité d'EDF, le contre-Amiral Durieux

Les enquêteurs de l'Office central de lutte contre la criminalité technologique, l'OCLCTIC, ont passé ce matin 3 heures dans les bureaux de Greenpeace France. Selon les éléments dont Greenpeace a pris connaissance, les faits d'espionnage dont l'association a été victime relèvent d'un travail d'expert ciblé. Greenpeace s'est déclarée prête à fournir les éléments nécessaires, sauvegardes et ordinateurs touchés, afin que ces faits d'une extrême gravité soient tirés au clair.

Lire la suite

05/04/2009

Depuis trente ans, l'Iran est actionnaire de l'usine française d'enrichissement de l'uranium

Le 5 avril 1979, le premier ministre de l'époque, Raymond Barre, inaugurait sur le site du Tricastin (Drôme) l'usine Eurodif d'enrichissement de l'uranium. Trente ans plus tard, en attendant de céder la place à une nouvelle usine actuellement en construction, c'est toujours Eurodif, rebaptisée Georges Besse, qui produit l'uranium enrichi pour les centrales nucléaires françaises mais aussi en partie pour l'exportation.

Ce qu'ignorent la plupart des citoyens, c'est que l'Iran est, depuis 1979 et aujourd'hui encore, actionnaire d'Eurodif à hauteur de 10%. Négociée du temps du Shah, cette participation est logiquement restée en vigueur après la prise du pouvoir par les Ayatollahs.

Les citoyens doivent aussi savoir que, alors qu'elle fait aujourd'hui partie des Etats qui condamnent le programme nucléaire iranien, la France a considérablement contribué à l'avancement de ce programme en livrant à l'Iran de l'uranium enrichi produit par Eurodif.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu