Avertir le modérateur

11/02/2009

Selon la FRAPNA, "les nouvelles autoroutes ne créent pas d’emplois et détruisent notre qualité de vie"

A l'occasion du CIACT, Comité Interministériel d'Aménagement et de Compétitivité des Territoires, qui a eu lieu ce lundi 2 février à Lyon, la FRAPNA, Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature et sa fédération nationale, FNE, France Nature Environnement, rappellent que les autoroutes ne créent pas d'emplois et qu'elles détruisent considérablement notre environnement!

Lire la suite

24/12/2008

Relance routière : Patrick Devedjian pour la croissance de la crise écologique.

Communiqué des Verts

Les Verts des Hauts-de-Seine découvrent avec consternation la teneur du plan de relance de P. Devedjian, ministre de la relance et président du Conseil général du 92, pour le département.

Annoncé vendredi 19 décembre en séance publique du conseil général, ce plan se trompe d'époque en se concentrant sur des projets routiers, bien loin des exigences de l'économie et des enjeux de santé publique du XXIe siècle !

Lire la suite

02/12/2008

Climat et automobile : Un accord qui souffle le chaud et le froid…

Les 27 pays de l’Union européennes viennent de se mettre d’accord sur un compromis en demi-teinte visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre des véhicules particuliers vendus dans les pays de l’Union à partir de 2012.

Lire la suite

09/10/2008

M. Sarkozy au Salon de l'Automobile et la voiture électrique

Le Réseau "Sortir du nucléaire" rappelle qu'une voiture électrique n'est "propre" (*) que si elle est rechargée avec des énergies renouvelables


Rechargée "sur le secteur", une voiture électrique sera responsable de la production de déchets radioactifs mais aussi de grandes quantités de co2.



M. Sarkozy se rend ce jour au "Mondial de l'automobile pour y promouvoir en particulier les voitures électriques. Le Réseau "Sortir du nucléaire" tient donc à rappeler que, si ses batteries sont rechargées sur le secteur, une voiture électrique est responsable de la production de déchets radioactifs mais aussi de fortes émissions de CO2.

En effet, comme l'ont dernièrement révélé un document du RTE (Réseau de Transport de l’Electricité) et une étude de l'Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), l'électricité produite par EDF est fortement productrice de CO2. Ce phénomène, lié au développement du chauffage électrique, serait aggravé par la mise en place d'un parc de voitures électriques.

L'explication est simple : dès qu'il fait froid, des millions de chauffages électriques démarrent en même temps et la consommation d'électricité est alors telle que les réacteurs nucléaires français, qui sont pourtant au nombre record de 58, sont très insuffisants (**). Du coup, ce sont des centrales thermiques (gaz, fuel, charbon), en France et surtout en Allemagne, qui fonctionnent et dégagent d'immenses quantités de CO2… pour approvisionner les chauffages électriques français.

Ce phénomène se reproduirait inévitablement si les batteries d'un parc de voitures électriques étaient rechargées en se branchant sur le secteur : des millions d'automobilistes rechargeraient simultanément leurs batteries le soir, en rentrant du travail, générant de fortes pointes de consommation et, selon le phénomène décrit ci-dessus, démultipliant les émissions de CO2.

Par ailleurs, en France, l'électricité provient à 80% des centrales nucléaires : rechargée sur le secteur, la voiture électrique est alors clairement responsable de la production de déchets radioactifs, légués aux générations futures, et de rejets dans l'environnement – une enquête scientifique en Allemagne vient de montrer un excès de cancers et de leucémies jusqu'à 50 km autour des centrales. Sans oublier la mise en danger de la population en cas d’accident nucléaire.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" souligne néanmoins qu'il est possible, comme c'est le cas par exemple à Clermont-Ferrand ou à Montmelian (***), de recharger avec des énergies renouvelables les batteries des véhicules électriques. De tels projets doivent nécessairement être mis en oeuvre pour recharger les batteries des véhicules électriques, avant qu'il soit possible de parler de démarche écologique.


(*) Attention, il ne s'agit là que du problème du rechargement des batteries. En réalité, toute voiture est globalement polluante (fabrication, pneus, déchets...)

(**) La construction de nouveaux réacteurs nucléaires, au-delà même des problèmes inhérents à cette industrie (risques, déchets, etc) n'est heureusement pas envisageable face à ce problème car il est économiquement et industriellement impossible d'entretenir des réacteurs juste pour couvrir les pointes de consommation... et de les laisser arrêtés le reste du temps.

(***) http://www.montmelian.com/solaire/lasolaire%20ateliers%20municipaux.htm

Source : Réseau Sortir du Nucléaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu