Avertir le modérateur

16/06/2008

La Réserve naturelle de Chérine s’agrandit…et préfigure la création de la trame verte et bleue du Grenelle de l’environnement

Madame Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, a visité le 10 juin le site de la Réserve naturelle de Chérine dont la superficie devrait plus que doubler d’ici fin 2009, passant de 145 à 325 hectares.

Située dans la Brenne, région aux 4 000 étangs, la Réserve abrite une diversité d’espèces remarquables parmi lesquelles de très nombreux oiseaux d’eau, une importante population de cistudes d’Europe, diverses espèces de chauve-souris, de libellules…

L’extension de la Réserve est le fruit d’un important travail mené pour acquérir et restaurer des espaces naturels proches, parmi lesquels :

- l’étang de la Touche, acquis en 1996 par la LPO (23 ha),

- deux étangs achetés par le WWF et le département de l’Indre : l’étang Cistude (12 ha) en 1999 et le domaine de la Sous (60 ha) acquis en 2007,

- l’étang Purais (58 ha) acheté en 2007 par le WWF, la LPO et la Fondation Mava.

Au total : près de 2 millions d’euros investis pour assurer une protection pérenne à ces cœurs de nature.

Le soutien financier du WWF et de la LPO a été déterminant, et, un hommage tout particulier doit être rendu à Monsieur Luc Hoffmann qui, en tant que président du WWF-France jusqu’en 2000, actuel président de la Fondation Mava et administrateur du WWF-France, a toujours apporté un appui enthousiaste à ce projet.

Le projet a également bénéficié du dialogue instauré de longue date entre les responsables de la Réserve et les acteurs locaux (propriétaires fonciers, élus, chasseurs, pisciculteurs et agriculteurs) ; dialogue qui s’est d’ailleurs traduit par des accords passés entre la Réserve et certains propriétaires pour la gestion durable de 500 ha en zone limitrophe de la Réserve. Sous protection conventionnelle, ces espaces s’ajoutent désormais aux territoires sous protection réglementaire.

L’extension de la Réserve naturelle de Chérine préfigure les orientations prises par le Grenelle de l’environnement en termes de biodiversité : création d’une trame nationale verte et bleue, achat de 20 000 hectares de zones humides et développement des aires protégées. Le WWF, la LPO et le Département de l’Indre ouvrent la voie !

02/03/2008

L'orpaillage illégal en Guyane : Fléau majeur pour la forêt, l'eau et la santé humaine

En Guyane, on déclare à la DRIRE 3 tonnes d'or extraites officiellement tous les ans. Selon WWF, les douanes enregistrent l'exportation de 10 tonnes d'or par an. Ce chiffre illustre bien l'ampleur de l'exploitation illégale des gisements aurifères dans ce petit bout de France et d'Europe à l'autre bout du monde.

Malgré les opérations Anaconda organisées par l'état français pour contrer l'orpaillage illégal ce phénomène n'est pas en voie de régression. C'est pourquoi le WWF-France, par le biais de son Bureau Guyane, a décidé de se saisir du problème.

Sources : WWF

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu