Avertir le modérateur

30/01/2012

Bilan électrique 2011 : Le gros mensonge de RTE

En présentant le bilan électrique 2011, Dominique Maillard, président de la société Réseau de Transport de l'Elecricité, filiale d’EDF, a indiqué que « l’arrêt de 7 réacteurs nucléaires allemands a fait passer le solde des échanges entre la France et l’Allemagne d’importateur à exportateur. »

Pour l’association Agir pour l’Environnement, « cette assertion ne résiste pas à l'analyse ». En effet, en 2010, l'Allemagne a importé 9,4 TWh d'électricité de France et exporté 16,1 TWh. En 2011, l'Allemagne a importé 10,8 TWh d'électricité française mais réduit ses exportations à 8,4 TWh.

Lire la suite

Climat : Le RAC-F lance une Web Bibliothèque !

La science du climat crie... dans le désert

Dans l’ombre des crises financières mondiales, il en est une qui continue de s’intensifier dans l’indifférence : le changement climatique, qui reste la première cause d’angoisse des européens selon l’Eurobaromètre en 2011.

Lire la suite

Agrocarburants : Circulez ! Il n'y a rien à voir !

Un rapport de la Cour des comptes souligne que les politiques françaises de promotion des agrocarburants ont surtout coûté aux consommateurs[1] (3 milliards d'euros entre 2005 et 2010). Les agrocarburants, incorporés aux carburants fossiles, obligent en effet à passer plus souvent à la pompe car ils sont moins efficaces que les carburants fossiles.

On comprend donc mieux pourquoi le Gouvernement s’entête depuis des années à soutenir le développement des agrocarburants : l’augmentation de la consommation de carburant s’accompagne d’une augmentation de revenu pour l’Etat via la taxe payée par le consommateur (TIPP)…


Cependant, même si les agrocarburants renflouent les caisses de l’Etat, les bénéfices sont majoritairement reversés aux filières industrielles via la défiscalisation des agrocarburants, alors qu’il n’y a plus de doute sur le fait qu’elles ne sont pas durables et qu’elles entrainent des impacts environnementaux et sociaux.

Lire la suite

20/01/2012

Niort : Rassemblement de soutien aux militants de Greenpeace

GP_AREVA.jpgLe 5 décembre 2011, onze militants Greenpeace se sont introduits sur les sites nucléaires de Nogent-sur-Seine et du Cruas démontrant ainsi les terribles lacunes de la sécurité nucléaire en France. Les “9 de Nogent” seront jugés le 20 janvier au tribunal de Troyes (Aube), et les “2 de Cruas”, le 24 janvier à Privas (Ardèche). Ils ont été mis en examen pour violation de domicile et dégradation grave en réunion d’un bien d’utilité publique et, pour certains, refus de prélèvement d’ADN. Ils risquent chacun jusqu’à cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende, et sont soumis, jusqu’à leur procès, à des mesures de contrôle judiciaire. Le 5 décembre, ces onze citoyens ordinaires ont pris la parole et ont choisi l’action, dans un débat sur le nucléaire qui reste verrouillé.

Parce que dans ce cas précis la désobéissance civile devient légitime, pour leur dire merci de s’être engagés et d’avoir dévoilé une vérité qui dérange, le Collectif Sortir du Nucléaire 79 organise un rassemblement de soutien le samedi 21 janvier, devant les halles de Niort, à partir de 10 heures.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu