Avertir le modérateur

19/03/2008

Importation de bois exotiques : Communiqué du ministère de l'écologie, du développement et de l'aménagement durable

Jean-Louis Borloo, ministre d’État, ministre de l’Écologie du Développement et de l’Aménagement durables, a souhaité ce matin faire un point particulier sur l’importation en France de bois exotiques, particulièrement en provenance du Brésil.

 

Concernant les certificats, le ministre a demandé aux services des douanes la plus grande vigilance et le contrôle systématique des certificats et autorisations qui sont présentés pour l’acheminement de ces cargaisons.

 

Jean-Louis Borloo a contacté son homologue Brésilien, Madame Marina Silva pour évoquer avec elle les questions des importations de ces bois exotiques et la conformité des autorisations de commerce de ces bois. Il a évoqué également la perspective pour le Brésil de rejoindre la dynamique européenne FLEGT. Il s’agit de lutter contre la déforestation sauvage de forêts primaires qui nuit à la biodiversité et à la lutte contre le changement climatique

 

Le Ministre d’Etat a rappelé, conformément aux engagements du Grenelle Environnement, que l’objectif de la France est de porter une position ambitieuse à Bruxelles. Dans le cadre de la présidence française, le Ministre prendra des initiatives pour améliorer la lutte contre le commerce illégal et non durable de bois exotique.
La France s’engage à soutenir dans ce domaine la perspective d’un projet de loi.
Le comité opérationnel "Forêt" du Grenelle Environnement travaille sur ce sujet et devrait prochainement rendre ses conclusions.

 

« La France s’est engagée vigoureusement dans la lutte contre le commerce illégal de bois exotiques. Il s’agit de renforcer la certification, de privilégier l’emploi du bois certifié, et de limiter les importations de bois tropicaux et boréals à ceux-qui répondent aux exigences définies dans le FLEGT" (FLEGT : Plan d’action européen "Forest Law Enforcement on Governance and Trade") » a rappelé Jean-Louis Borloo.

 

Communiqué du ministère de l'écologie, du développement et de l'aménagement durable

Blocage du Galina III : la France s’engage à soutenir une loi contre le bois illégal et non durable.

Ouistreham, 19 mars 2008 – Prenant acte de l’engagement du ministre de l’Écologie à soutenir une proposition de loi européenne contre le commerce de bois illégal et non durable, Greenpeace a libéré le cargo transportant du bois brésilien. Les activistes sont redescendus du cargo et ont regagné le navire de Greenpeace, l’Arctic Sunrise, mardi 18 mars vers 20 h, mettant fin à plus de 24 heures de blocage en mer. Le Galina III a rejoint le port de Blainville-Caen dans la nuit. Une inspection complète de la cale en partenariat avec les autorités brésiliennes doit commencer aujourd’hui.

Source : Greenpeace France

18/03/2008

Greenpeace : Le Galina III reste au large

Après son interception lundi 17 à 16h 30 par le navire de Greenpeace, l'Arctic Sunrise au large de Ouistreham, le Galina III a tourné dans la zone de pilotage du port avant de prendre le large vers 19h. Il a fait toute la nuit des ronds dans l'eau en baie de seine entre Cherbourg et le Havre, à 15 miles des côtes françaises, suivi de près par l'Arctic Sunrise. Les activistes de Greenpeace sont toujours à son bord.

« Pourquoi le Galina III s'enfuit et se réfugie dans les eaux internationales s'il n'a rien à se reprocher ?  s'interroge Grégoire Lejonc, chargé de campagne forêt à Greenpeace France.

Conformément au souhait de Greenpeace, la cargaison n'a pu être déchargée dans le port de Blainville-Caen. Les 5 activistes sont toujours à bord, dont 4 perchés dans les grues de déchargement. Le navire de Greenpeace, l'Arctic Sunrise, lui tourne toujours autour, tout comme un navire de la Marine Nationale. « Tant que de vraies preuves de la légalité de ce bois ne seront pas fournies, nous continuerons de nous interposer de façon non violente afin d'empêcher le déchargement – où qu'il soit -  de ce bois issu d'exploitations très suspectes en Amazonie ! » ajoute Grégoire Lejonc.

Les autorités françaises doivent ordonner au plus vite l'inspection de la cargaison de ce navire et travailler en partenariat avec les autorités brésiliennes afin que la lumière soit faite sur l'origine de la cargaison du Gallina III.

Source : Greenpeace France 

17/03/2008

Ouistreham : Greenpeace intercepte en mer une cargaison de bois suspecte en provenance du Brésil*

Ouistreham, le 17 mars 2008. A 16h 30, l'Arctic Sunrise, le navire de Greenpeace, vient d’ intercepter à quelques miles des côtes le Galina III, un cargo battant pavillon maltais en provenance du Brésil et chargé de bois. Trois activistes sont montés à bord et se sont attachés dans les grues. La cargaison à destination du port de Caen-Blainville provient d'exploitants forestiers s'illustrant depuis des années par leurs pratiques illégales en Amazonie. Greenpeace demande aux autorités françaises d’empêcher le déchargement jusqu’à ce qu’il ait obtenu du gouvernement brésilien les informations prouvant que le bois est légal et que les certificats présentés sont fiables.
 
Source : Greenpeace France 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu