Avertir le modérateur

27/05/2009

Peugeot 4007 : la débandade !

40074.gifLe 26 mai 2009, les associations de protection de l’environnement ont organisé une vente parodique de CO2 pour dénoncer la vente bradée d’un millier de Peugeot 4007, le 4*4 de la marque, un véhicule particulièrement consommateur et polluant.

A 194g/km de CO2 en cycle mixte, soit plus de 250g/km en cycle urbain, le 4007 est un véhicule particulièrement nuisible pour le climat. Peugeot tente d’écouler les stocks en organisant une « vente flash » par internet du 25 au 30 mai, en offrant une remise d’au moins 25% soit environ 8000€ pour le modèle d’entrée de gamme. Les militants associatifs habillés en homme-sandwiches ont souhaité « corriger » la communication de PSA en arborant des slogans comme « Climat en solde » ou « Déstockage massif de CO2 » et en invitant les acheteurs potentiels à saisir l’occasion des « 20 tonnes de CO2 gratuites » généreusement offertes par le constructeur grâce à la remise de 8000€.

Lire la suite

26/09/2008

Greenpeace Poitiers interpelle les commerçants sur l’éclairage nocturne

IMG_0029.JPGLe changement climatique est une réalité

Une politique climatique raisonnée doit avoir pour objectif de maintenir la hausse moyenne des températures sous les 2°C. Pour satisfaire cet objectif, les émissions de CO² doivent être réduites d’au moins 50% d’ici 2050, au niveau mondial : un objectif réalisable à condition d’améliorer considérablement nos modes de production et notre consommation d’énergie. Cette démarche s’appuie sur l’efficacité énergétique dans nos équipements et moyens de production, un recours aux énergies renouvelables et la sobriété énergétique dans nos usages individuels et collectifs de l’énergie.

La sobriété énergétique consiste à réduire les gaspillages : par  exemple, profiter au maximum de la lumière naturelle pour s’éclairer, bien régler la température de consigne du chauffage, privilégier les aliments de saison et produits localement et en éteignant la lumière en quittant une pièce … ou son commerce ! Qu'il s'agisse d'électricité, de chauffage ou de transports, tous les usages de l'énergie peuvent et doivent être optimisés. Et la première étape est bien de commencer par supprimer les consommations inutiles, pour ensuite rechercher la manière la plus performante de répondre à nos besoins.


Réduire les éclairages inutiles !

Après une phase d’interpellation des commerçants du centre-ville au cours du deuxième trimestre 2008 (aux résultats encourageants car plus d’une trentaine de magasins ont modifié leurs pratiques en matière d’éclairage), les militants de Greenpeace Poitiers élargissent leur champ d’action aux commerces des zones périurbaines de l’agglomération poitevine.

Ainsi, dans la nuit du 24 septembre et après leur avoir préalablement adressé un courrier, ils ont procédé au rubalisage (en matière biodégradable) des vitrines de plusieurs magasins des zones commerciales du Grand Large et des Portes du Futur qui restent éclairés la nuit, et ont déposé le tract d’information suivant : « Non, il n’est pas trop tard pour réduire notre consommation d’énergie. La sobriété énergétique est l’affaire de tous, il n’y a pas de petites économies. Vous pouvez contribuer à la sobriété énergétique, en éteignant les lumières de votre magasin le dimanche et la nuit et en utilisant des ampoules basse consommation. Optez pour la sobriété énergétique ! Eteignez votre magasin le dimanche et la nuit ! ».

S'il est vrai que l'éclairage nocturne des magasins représente une faible part dans la consommation d'électricité globale, c'est malgré tout un véritable symbole de gaspillage énergétique.

Source : Greenpeace Poitiers

06/09/2008

Règlement européen des émissions de CO2 des véhicules neufs : encore un sursis pour l’industrie automobile !

Le 1er septembre 2008, le Comité Industrie du Parlement européen a voté sur le projet de Règlement sur les émissions de CO2 des véhicules neufs pour 2012. Les parlementaires du Comité Industrie se sont clairement soumis aux exigences de l’industrie automobile européenne.

L’arrangement obtenu consiste à donner trois ans de plus, soit en 2015, à l’industrie automobile pour atteindre les objectifs initiaux d’une moyenne d’émissions de CO2 à 130g/km pour 2012. Et les pénalités prévues en cas de non respect des objectifs sont encore revues à la baisse. Aucune contrainte ne sera donc imposée aux constructeurs, et encore moins aux constructeurs de voitures lourdes et énergivores.

Michel Dubromel, responsable des questions Transports pour FNE et vice-président de la fédération européenne Transport & Environnement déclare : « c’est une faveur de plus accordée à l’industrie automobile, qui ne répond toujours pas aux objectifs de réduction des gaz à effet de serre, pourtant fixés au niveau européen ». Et ajoute : « En ces temps de rareté de ressources énergétiques, les véhicules gros consommateurs de carburant, pourront encore mettre en péril les efforts d’autres secteurs pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’innovation technologique dans l’automobile est prête à répondre aux objectifs et permettra des créations et maintiens d’emplois.»

La Fédération France Nature Environnement souhaite que les parlementaires européens du comité environnement, par leur prochain vote, soutiennent fermement des mesures ambitieuses et réalistes Les ministres européens de l’environnement doivent également discuter de ce projet, la fédération France Nature Environnement demande le maintien d’une ambition européenne forte dans la lutte contre le changement climatique.

Source : FNE

02/09/2008

Pour des voitures plus économes

La Parlement européen s’apprête à voter une loi sur la réduction des émissions de CO2 par les automobiles. Cette loi manque d’ambition. Chacun peut réagir pour la rendre plus efficace.

En 1948, la première Coccinelle consommait 7,5 litres d’essence aux 100 km. En 2008, la nouvelle Coccinelle consomme… toujours 7,5 litres d’essence aux 100 km. Certains constructeurs mettent sur le marché des véhicules moins polluants et gourmands en essence que d’autres. Mais, globalement, ces efforts restent nettement insuffisants. Avec de plus en plus de véhicules sur les routes :

- Les voitures contribuent encore et toujours plus à la pollution, aux émissions de CO2, et donc au réchauffement climatique.
- Nos portefeuilles flambent : plus les voitures consomment, plus elles nous coûtent !

Saviez-vous pourtant que les députés européens ont entre leurs mains un projet de loi qui pourrait faire qu’en 2012, toutes les automobiles sur le marché émettraient en moyenne 25% moins de CO2… mais que le lobby industriel résiste farouchement ?

Si vous aussi souhaitez pouvoir acheter des voitures plus économes, ou vous sentez concernés par les changements climatiques, poussez vos eurodéputés à adopter une loi de réduction des émissions de CO2 vraiment efficace.

Pour agir, rendez-vous sur le site www.pourdesvoituresmoinspolluantes.org

Source : Les Amis de la Terre

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu