Avertir le modérateur

15/09/2008

Guide pour le gestion de l'eau dans les communes

Voile de Neptune propose un nouveau guide pour la rentrée !

A l'occasion du Congrès Mondial de l'Eau, l'association Voile Neptune, partenaire de la Fondation Nicolas Hulot, lance un nouveau guide "Sous l'apparente neutralité de l'eau" pour aider les structures collectives à mieux prendre en compte la gestion de l’eau. Informatif et pratique, il propose des moyens concrets pour agir dans sa commune en faveur de cette ressource vitale : l'eau.

Enjeu majeur, l'eau en France demeure un sujet rarement traité de façon globale et transversale dans les services de la commune.

Et pourtant, elle constitue un sujet fondamental, car sans élément de substitution.

Mais comment réfléchir et agir sur un thème aussi vaste ?

Un guide informatif et pratique : pour comprendre et agir dans sa commune.

guide 3 couverture.jpgDestiné aux collectivités locales, mais aussi aux centres touristiques, établissements scolaires, centres de vacances, campings, bases nautiques etc., le guide « Sous l’apparente neutralité de l’eau … » décrit les grandes problématiques régionales de nos eaux : quelles sont les spécificités de notre bassin versant ? Notre ressource en eau douce est-elle inépuisable ? Comment agissent les nitrates et les pesticides dans nos écosystèmes et dans notre vie quotidienne ? Comment est nettoyée l’eau usée ?

Face à ces enjeux, ce livret propose en parallèle des moyens concrets d’agir pour sa commune, et met en lumière des initiatives innovantes facilement réplicables. (Équipement de récupérateurs d’eau de pluie, désherbage mécanique et thermique des espaces verts, développement d’une politique agricole locale sans pesticides…).

En complément de cet outil, la Fondation Nicolas Hulot, dont l'association Voile de Neptune est partenaire, propose sur son site Internet www.pacte-ecologique.org des clés pour poursuivre cet engagement de manière concrète dans sa commune avec notamment le "Guide de l'éco-électeur" destiné aux citoyens et élus.

L’association Voile de Neptune diffusera cet outil dans sa version papier à partir de septembre, exclusivement dans le cadre de formations (conférence, projections, débats) pour accompagner toutes les structures collectives à mieux prendre en compte la gestion de l’eau : collectivités locales (par exemple dans le cadre des Agendas 21).

Il  sera téléchargeable sur le site www.voiledeneptune.org

 

Voile de Neptune est une des 6 associations partenaires de la fondation Nicolas Hulot depuis 2006. Elle porte un regard sur l’évolution du rivage méditerranéen et son bassin versant, et propose aux publics permanents et estivants des clés de compréhension de ces paysages et des moyens d’action pour réduire nos impacts.

Source : Voile de Neptune

06/09/2008

Pollution de la Garonne : la Cour d’Appel confirme la responsabilité du directeur d’une filiale de TOTAL

L'ancien directeur de l'usine chimique AZF et l’actuel directeur de la Grande Paroisse, Monsieur Biechlin, vient d’être condamné par la Cour d’appel de Toulouse à payer 8 000 euros d'amende pour pollution de l’eau.

A peine un mois après l’explosion d’AZF, entre le 17 octobre et le 19 octobre 2001, l’usine de la Grande Paroisse (groupe Total) avait rejeté pas moins de 3,8 tonnes d’ammonium dans la Garonne, sous prétexte de mise en sécurité du site. L’impact de ce rejet avait été observé sur 1,5 km de long et 125 mètres de large à l’aval de Toulouse et 8 000 poissons de 14 espèces différentes avaient été retrouvés morts. FNE, aux côtés d’ANPER-TOS et des Amis de la Terre, s’était constituée partie civile dans cette affaire, exaspérée par le discours « vert » du groupe Total en totale contradiction avec les nombreuses sanctions judiciaires prononcées à l’encontre de ses filiales ces derniers mois.


Source : FNE

26/07/2008

Avis défavorable pour le projet de l'OL Land à Décines : enfin une décision écologiquement cohérente!

Le Commissaire enquêteur vient de donner un avis défavorable à l'enquête publique relative au Plan Local d'Urbanisme dans le secteur du Montout à Décines relative à l' implantation du projet de stade de l'OL.

 

Même si les raisons avancées ne portent que sur les aspects d'accessibilité au site et d'investissements publics, la FRAPNA se réjouit de cette décision qui va dans le sens des enjeux du Grenelle de l'Environnement.

 

Nous tenons à rappeler ici (comme nous l'avions fait dans notre contribution à l'enquête publique) que le projet, outre les raisons évoquées ci-dessus, est aussi une menace pour l'environnement.

 

En effet, il est en contradiction totale avec les objectifs du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale de l'agglomération lyonnaise) à savoir la pérennisation de la trame verte,  le maintien de la continuité des espaces naturels et agricoles avec les coeurs verts de l'agglomération, la protection du foncier agricole dans les documents d'urbanisme et l' ancrage de l'agriculture périurbaine.

 

D'autre part, le SCOT précise également que la valeur de ces espaces naturels a conduit les communes à renforcer leur protection dans les plans locaux d'urbanisme si bien que la mise en valeur de certains de ces espaces a d'ores et déjà été amorcée (Anneau bleu, branche sud du V vert).

 

Au delà même des limites de l'agglomération, le Grand stade et la LY6 entraînent la rupture écologique entre le V vert nord et les espaces agricoles situés à l'Est, l'Isle Crémieu puis le Bugey.

 

Enfin, encore riche d'une grande biodiversité sur certains secteurs, l'Est lyonnais abrite des espèces remarquables liées au paysage agricole (Moineau friquet, Caille des blés, Oedicnème criard pour ne citer que des oiseaux). Le projet, s'il devait avoir lieu, menacerait le maintien de dizaines d'espèces présentes sur ce site aux portes de Lyon.

 

Par conséquent, la France, qui a une obligation de résultats envers l'Union Européenne notamment en terme de conservation des espèces de la Directive Oiseaux, et surtout les élus locaux, doivent tout mettre en oeuvre pour que ce projet, néfaste pour l'environnement et la conservation de la biodiversité, ne voit pas le jour à cet endroit. En effet, il s'insèrerait en outre dans le périmètre d'un Espace Naturel Sensible, à proximité d'un site Natura 2000 et pourrait mettre en péril, à la faveur d'infiltrations mal maitrisées, la nappe aquifère de l'Est Lyonnais, vitale pour l'agglomération, car précisons-le, le Schéma d'Aménagement et de Gestion de l'Eau de l'Est Lyonnais (SAGE, document provisoire n°2, juin 2007) insiste sur la nécessité de « maintenir le V vert non urbanisé » afin de préserver la ressource en eau.

 

Source : FRAPNA Rhône

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu