Avertir le modérateur

17/06/2011

La centrale nucléaire du Bugey doit fermer dès 2011 !

Les premières données chiffrées sur la contamination radioactive à Tokyo se précisent, trois mois après le début de la catastrophe à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Obtenues essentiellement grâce aux efforts opiniâtres d'associations et de particuliers, elles sont alarmantes pour la mégalopole pourtant située à plus de 200 km des réacteurs accidentés, et donc bien loin de la zone interdite des 20 ou 30 km ! Dès lors, comment tolérer en France qu'une centrale nucléaire puisse continuer d'être exploitée à une vingtaine de kilomètres seulement de l'agglomération lyonnaise ?

Lire la suite

25/05/2011

Sécheresse et nucléaire : EDF en plein déni

Selon, l'Observatoire du Nucléaire :

-> EDF ne veut pas avouer que le réchauffement climatique met le nucléaire en échec

-> EDF compte sur un improbable été pluvieux pour éviter le black-out nucléaire

Lire la suite

16/05/2011

Dernier rapport du GIEC : Confirmation du potentiel des énergies renouvelables

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a présenté, lundi 9 mai, un rapport qui « conclut que près de 80% de l’approvisionnement mondial en énergie pourrait être assuré par des sources d’énergies renouvelables d’ici au milieu de ce siècle si l’effort est soutenu par des politiques publiques adéquates » (…). Ce scénario permet de contenir l’augmentation de la température moyenne dans le monde en-deçà de deux degrés Celsius au 21e  siècle, conformément à l’objectif agréé par les pays dans les accords de Cancún, explique le service d’information de l’ONU.

Lire la suite

04/05/2011

Nicolas Sarkozy à Gravelines : non M. le Président, nous ne pouvons pas avoir confiance dans l’énergie nucléaire

Communiqué de presse du réseau Sortir du Nucléaire – 03 mai 2011

En visite aujourd’hui à Gravelines, la plus importante centrale nucléaire d’Europe, et quelques jours après avoir déclaré que la sortie du nucléaire équivalait à « se couper un bras », Nicolas Sarkozy persiste et signe : au-delà de la « manifestation de confiance de la France et des Français dans la filière du nucléaire » que le Président a cru incarner, la remise en question des constructions de nouveaux réacteurs constituerait un retour « au Moyen-âge ». « Sans le nucléaire, le prix de l’électricité serait multiplié par quatre », a-t-il déclaré. Visiblement, le chef de l’Etat n’a toujours pas pris la mesure du véritable coût du nucléaire, qui se chiffre en centaines de milliards d'euros (1). Il semble ignorer que 70 % des Français sont favorables à la sortie du nucléaire (2), et ne parait  pas avoir connaissance de la localisation critique de la centrale de Gravelines, ni de l'échec cuisant de la simulation d’évacuation qui a eu lieu en janvier dernier.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu