Avertir le modérateur

05/12/2009

Greenpeace : Happening à l'Assemblée... Un crime de « lèse République » ?

Lettre ouverte aux parlementaires français - Stéphen Kerckhove

Il est des symboles qui frappent les consciences. L’action de Greenpeace hier, durant un débat sur le climat, dans le saint des saints de la République, l’Assemblée nationale, a entraîné le courroux de certains parlementaires. A quelques jours du Sommet de Copenhague, les députés se pliaient, une fois encore… une fois de trop !, à l’exercice de style qui consiste à parler fort et agir peu.

Combien de belles formules enflammées sur le registre chiraquien ont émaillé les discours depuis tant d’années ? Combien faudra-t-il d’années avant que la Représentation Nationale s’astreigne à mettre en conformité le discours et les actes ? Combien d’élu-es nationaux s’engagent oralement en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique tout en poursuivant le développement de projets climaticides localement ?

Le scandale est-il de profaner symboliquement un sanctuaire républicain ou consiste-t-il à ne plus laisser ronronner une représentation nationale qui tend à s’endormir sur ses lauriers dorés ? Ne faut-il pas, au contraire, s’offusquer du double discours parlementaire systématique qui délégitime profondément la crédibilité des représentants du Peuple ?


 

A quelques jours du Sommet de Copenhague, les enjeux climatiques nous conduisent à tirer un premier bilan des interventions et décisions de nos brillants orateurs : Par dizaines, localement, des projets climaticides sont en train d’être décidés ! Aéroports, mine de charbon, autoroutes, contournements, doublements de routes… une vague de bitume sans précédent est en train de se répandre sur la France ! Pire, nos parlementaires, si sourcilleux quant à leurs prérogatives et la défense de LEUR maison du Peuple, oublient soigneusement de rappeler que deux ans… oui deux ans après le Grenelle de l’environnement, ils n’ont pas su trouver quinze jours pour approuver définitivement la loi qui est censée traduire dans le corpus législatif et réglementaire les « avancées » du Grenelle !!!

Lire la suite

29/08/2009

Le "Pôle écolo" du PS tient son université d'été …à l'ombre de la centrale nucléaire du Blayais

Tchernoblaye interpelle le "pôle écologiste du PS" sur la question du nucléaire.

L'association antinucléaire Tchernoblaye, membre du Réseau "Sortir du nucléaire", interpelle le "pôle écologiste du PS" sur la question du nucléaire. En effet, de façon parfaitement symbolique, ce "pôle" organise son université d'été les 27 et 28 août à St-Ciers-sur-Gironde… au pied de la centrale nucléaire du Blayais.

Il faut rappeler qu'une bonne partie du parc nucléaire français a été construite dans les années 80 et 90 sous des gouvernements socialistes qui n'ont pas hésité à mobiliser CRS et gendarmes mobiles pour réprimer les citoyens qui, en très grand nombre, se sont opposés au nucléaire.

Aujourd'hui, le PS et son pôle supposé "écolo" n'ont toujours pas pris position contre l'atome et se contentent de promouvoir la construction de quelques éoliennes… entre les réacteurs nucléaires. C'est d'ailleurs exactement ce qui se passe dans le Blayais : M. Plisson, député mais aussi président de la Communauté des communes de l'Estuaire (où se trouve la centrale nucléaire !), soutient un projet éolien… sans pour autant s'opposer à l'atome.

Lire la suite

04/03/2008

Municipales Poitiers : Alain Claeys (PS) et l’environnement

Les Achats Publics de bois : l’écocertification

Les achats publics implique parfois celui de bois exotique. La mairie actuelle de Poitiers a adopté en 2001 un vœu en faveur du label FSC (Forest Stewardship Council) : Alain Claeys ne s’engage pas sur le vote d’une délibération car il ne souhaite pas systématiser l’écocertification du bois exotique dans les marchés publics. Il admet toutefois l’intérêt « de mobiliser les élus sur la question ».

Pour Greenpeace Poitiers, « près d’un quart des bois exotiques importés en France sont destinés aux marchés publics. Bien sur, il est préférable d’utiliser des essences locales à celles tropicales. Mais il est important de souligner que l’autre alternative à la destruction des forêts anciennes, c’est le label FSC. »


L’agriculture biologique/OGM

Sur la restauration scolaire, le candidat Alain Claeys veut porter l’accent sur la santé et souhaite « renforcer les repas équilibrés », avec l’assistance d’une diététicienne. Cet intérêt pour la santé n’inclut pas prioritairement, pour lui, l’alimentation biologique.

En tant que député, Alain Claeys est amené à débattre début avril sur le projet de loi concernant la culture commerciale des OGM. Il se prononce à ce sujet contre la brevetabilité du vivant et pour le principe de précaution, tout en défendant la « recherche publique »… « la recherche, oui, mais à la condition qu’elle le soit en milieu confiné, rectifie Greenpeace Poitiers. De plus, un maire peut faire le choix de soutenir la filière bio locale en augmentant progressivement le nombre de produits issus de l’agriculture biologique dans les cantines scolaires. »


Déchets

Concernant l’incinérateur de Saint Eloi, « le retard a été rattrapé » et les normes européennes sont « désormais respectées », selon Alain Claeys.  Avec son équipe, il souhaite poursuivre les actions entreprises dans le cadre du Plan Déchets, tout en optimisant la filière de tri sélectif : actions pédagogiques, lutte contre le gaspillage, développement des infrastructures. Pour Greenpeace Poitiers, « l’incinération reste une mauvaise solution, du fait de ses émissions toxiques et polluantes, de son coût et des emplois qu’elle fait perdre à l’industrie du recyclage. Il existe pourtant des alternatives rentables et écologiquement efficaces de gestion des déchets en dehors de l’incinération. Il s’agit en premier lieu de réduire les déchets à la source. ».


Transports

Alain Claeys et son équipe souhaite optimiser les transports à Poitiers en renforçant d’une part les lignes actuelles, et en revisitant à partir de 2009 le plan de déplacement et l’état de l’urbanisme. En parallèle, le candidat voudrait créer de nouvelles lignes de transports, extra muros, pour relier les communes rurales de la Vienne à leur préfecture. Ces mesures seraient complétées par la mise en place d’outils pour développer le covoiturage. Pour faciliter le transport des étudiants, la proposition est de créer une ligne supplémentaire, reliant le CHU, la cité universitaire, le centre ville et la gare. Pour emprunter les transports en commun, les étudiants pourraient laisser leur véhicule sur le campus, « sur des parkings gratuits et gardés ».

Pour des raisons financières, le tramway n’apparaît pas, pour le candidat socialiste, être une bonne solution aux déplacements dans Poitiers.


Energie

Alain Claeys se montre satisfait par le Contrat Local d’Initiative Climat, initié avec la CAP et souhaite « poursuivre la mise en œuvre de moyens de lutte contre le changement climatique ». Sur la question de l’éclairage public, il estime qu’il faut trouver « un juste milieu entre économie d’énergie et sécurité ».

Alain Claeys souhaite dans la mesure du possible développer les récupérateurs d’eau sur les bâtiments publics. Une action d’information sera lancée afin de sensibiliser les citoyens à leur consommation et les encourager à préserver la ressource. Alain Claeys veut également développer des projets éducatifs locaux avec un prolongement dans les quartiers : « éduquer les enfants pour sensibiliser les parents », notamment sur la problématique de l’eau.

Sur la question de l’habitat, la première étape du candidat est le diagnostic énergétique des bâtiments publics. Les projets de réhabilitation et de construction de logements sociaux doivent, en partenariat avec les bailleurs sociaux, être réfléchis pour être économes en énergie : mieux conçus, l’impact sera autant écologique qu’économique et Alain Claeys affirme que « les locataires auront ainsi moins de charges à payer ».

Alain Claeys et son équipe s’engagent également à laisser plus de place aux associations et conseils de quartier « dans les études et la préparation des décisions municipales ».

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu