Avertir le modérateur

21/11/2009

Technologies nucléaires dans l’alimentation et l’agriculture

L’irradiation des aliments – officiellement appelée « ionisation » – est une technologie nucléaire utilisée par l’industrie agro-alimentaire, souvent présentée comme moins nocive que d’autres modes de conservation ou de décontamination. Pourtant, il existe des risques sanitaires, environnementaux et sociaux que ne prennent pas en compte les avis sanitaires officiels. Les réglementations sont ambiguës et disparates d’une zone géographique à l’autre dans le monde. En France, les contrôles sont rares ou quasi inexistants. Les volumes de produits irradiés effectivement commercialisés – et consommés – sont largement inconnus. En réalité, les avis officiels s’appuient sur des travaux au sein de l’ONU (Organisation des Nations Unies) sous influence de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) en vertu d’un accord entre l’OMS (organisation mondiale de la santé) et l’AIEA qui rend de facto cette dernière juge et partie dans ce dossier.

Lire la suite

26/04/2008

Poitiers se mobilise contre le nucléaire !

bd988f9b1162e083ac128921f22305e7.jpgSamedi 26 avril, à l'occasion du 22e « anniversaire » de la catastrophe de Tchernobyl, environ 80 personnes portant des masques en hommage aux liquidateurs se sont retrouvées pour une déambulation dans les rues de Poitiers.  Des centaines d’initiatives de ce type étaient organisées dans toute la France dans le cadre du « Chernobyl Day ».

Pour les participants, cette journée était l'occasion de rappeler le scandale qui perdure sur la minimisation des conséquences de cette catastrophe nucléaire. En 2006, un rapport inédit  commandité par Greenpeace et réalisé par 60 scientifiques du Bélarus, d'Ukraine et de Russie, démontre que l'impact sanitaire de la catastrophe de Tchernobyl a été largement sous-estimé par l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA). Ce rapport conclut que 200 000 décès dus à la catastrophe ont déjà été constatés ces quinze dernières années en Russie, au Bélarus et en Ukraine. Ces chiffres sont bien plus importants que ceux mis en avant par Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui table sur 4.000 décès.

dd61342996d9e490280047989d917820.jpg

Ils ont aussi profité de l’occasion pour dénoncer  l'Accord OMS-AIEA (WHA 12-40) qui soumet l'OMS à l'AIEA en ce qui concerne les risques liés à la radioactivité artificielle. Ils lancent ainsi une pétition qui réclame que la révision de l'accord OMS-AIEA soit mis à l'ordre du jour de la prochaine Assemblée Mondiale de la Santé : http://independentwho.info/spip.php?article107. Pour finir, ils appellent à tourner la page du nucléaire et à construire une autre politique énergétique, axée sur la sobriété, l'efficacité et les énergies renouvelables.

 
Ecolopresse 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu