Avertir le modérateur

19/12/2009

Un grand emprunt très éloigné des enjeux climatiques et énergétiques de Copenhague

Loin des sirènes de Copenhague et des grands discours, les mauvais réflexes en matière de politique nationale sont toujours là. L'emprunt national et les 35 milliards d'euros mobilisés par l'Etat passent à côté d'une véritable prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques d'aujourd'hui et de demain. Pire, ils privilégient les mauvaises pistes (nucléaire, aéronautique,...) au détriment des vraies solutions.

Lire la suite

05/12/2009

Greenpeace : Happening à l'Assemblée... Un crime de « lèse République » ?

Lettre ouverte aux parlementaires français - Stéphen Kerckhove

Il est des symboles qui frappent les consciences. L’action de Greenpeace hier, durant un débat sur le climat, dans le saint des saints de la République, l’Assemblée nationale, a entraîné le courroux de certains parlementaires. A quelques jours du Sommet de Copenhague, les députés se pliaient, une fois encore… une fois de trop !, à l’exercice de style qui consiste à parler fort et agir peu.

Combien de belles formules enflammées sur le registre chiraquien ont émaillé les discours depuis tant d’années ? Combien faudra-t-il d’années avant que la Représentation Nationale s’astreigne à mettre en conformité le discours et les actes ? Combien d’élu-es nationaux s’engagent oralement en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique tout en poursuivant le développement de projets climaticides localement ?

Le scandale est-il de profaner symboliquement un sanctuaire républicain ou consiste-t-il à ne plus laisser ronronner une représentation nationale qui tend à s’endormir sur ses lauriers dorés ? Ne faut-il pas, au contraire, s’offusquer du double discours parlementaire systématique qui délégitime profondément la crédibilité des représentants du Peuple ?


 

A quelques jours du Sommet de Copenhague, les enjeux climatiques nous conduisent à tirer un premier bilan des interventions et décisions de nos brillants orateurs : Par dizaines, localement, des projets climaticides sont en train d’être décidés ! Aéroports, mine de charbon, autoroutes, contournements, doublements de routes… une vague de bitume sans précédent est en train de se répandre sur la France ! Pire, nos parlementaires, si sourcilleux quant à leurs prérogatives et la défense de LEUR maison du Peuple, oublient soigneusement de rappeler que deux ans… oui deux ans après le Grenelle de l’environnement, ils n’ont pas su trouver quinze jours pour approuver définitivement la loi qui est censée traduire dans le corpus législatif et réglementaire les « avancées » du Grenelle !!!

Lire la suite

29/08/2009

Non à l'alliance UMP Chasseurs !

Les associations environnementales françaises ne pouvaient rester indifférentes au projet d’alliance entre le parti des chasseurs de Frédéric Nihous, le CPNT, et l’UMP.

Vous trouverez, ci-joint, leur position commune.

Source : LPO

20/11/2008

Réduction des déchets : les 3 vérités qui dérangent

Alors que débute le 22 novembre prochain la Semaine nationale de la réduction des déchets, évènement institutionnel, Agir pour l’environnement et le CNIID (Centre national d’information indépendante sur les déchets) rendent publique une enquête menée sur les freins actuels à une véritable politique de prévention des déchets ménagers en France. Ce dossier met en évidence les mécanismes de défense des intérêts des industriels et l’absence de volonté politique forte de l’Etat.

 

En effet, si à première vue la réduction des déchets fait cas de grands discours consensuels, dans les faits elle dérange des intérêts privés et ne s’applique pas facilement sur le terrain. L’enquête analyse ainsi les trois points de blocages suivants :

 

1.      L’immobilisme des industriels sur la réduction de leurs emballages

2.      Le lobbying fait par certains industriels sur les pouvoirs publics

3.      Une volonté politique déjà insuffisante dépassée par des priorités économiques

 

L’enquête menée par Agir pour l’environnement et le CNIID vise à dénoncer ces blocages et à formuler des demandes précises au Ministre en charge de l’environnement pour que la réduction des déchets ne se limite pas à une semaine par an. Clara Osadtchy d’Agir pour l’environnement rappelle que « 99% des ressources prélevées dans la nature deviennent des déchets en moins de 42 jours. »  « Nous avons aujourd’hui plus que jamais besoin d’un changement de paradigme : ne pas produire toujours plus de déchets sous prétexte qu’ils sont recyclés, mais en produire moins et gérer autrement les déchets existants par exemple grâce au réemploi », commente Wiebke Winkler du CNIID.

 

 

L'intégralité du dossier est disponible à l'adresse : www.agirpourlenvironnement.org

 

Source : Agir pour l'environnement

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu