Avertir le modérateur

15/05/2011

BNP : Un gateau de la part de Greenpeace

Pour marquer les deux mois de la catastrophe de Fukushima, Greenpeace a livré à une cinquantaine de rédactions parisiennes et de responsables politiques de tous bords, la réplique d’un gâteau géant (3m sur 3) offert aux actionnaires de la BNP, réunis aujourd’hui en assemblée générale au Palais des congrès de Paris. Pourquoi cibler la BNP ? « Si Areva et EDF sont les acteurs connus de la filière, ils ne sont que la face visible de l’iceberg, explique Sophia Majnoni, en charge du nucléaire à Greenpeace France. De nombreux complices permettent, dans l’ombre, à cette industrie dangereuse de prospérer. Les financeurs, au premier plan, doivent prendre leurs responsabilités et ne financer que des projets dont ils sont prêts à mesurer et à en assumer les risques. »

Source : Newscastwire

12/12/2010

Greenpeace rhabille les agences BNP de Poitiers et d'autres villes en France !

BNP_01.jpgLa nuit dernière, les agences BNP de Poitiers et d'autres villes en France ont été rhabillées par les militants de Greenpeace de visuels qui font rêver… et qui dénoncent les investissements radioactifs de la BNP, championne du monde du nucléaire : à Jaitapur, en Inde, avec le projet de 2 EPR sur une zone sismique et au Brésil avec Angra, centrale nucléaire modèle Tchernobyl...

Parmi les cinq banques qui investissent le plus dans l’atome, figurent trois groupes français : BNP-Paribas (13,5 milliards), la Société générale (9,7 milliards) et le Crédit agricole (9,2 milliards) aux côtés de la britannique Barclays (11,5 milliards) et de l'américaine Citigroup (11,4 milliards).

BNP_04_affiche.jpg



Plus d'infos  :
http://ouvavotreargent.com/

http://www.nuclearbanks.org/

 

19/11/2010

La BNP étudie sa contribution à la construction d‘un réacteur nucléaire dangereux

La BNP étudie en ce moment même sa contribution à la construction d‘un réacteur nucléaire dangereux à Angra dos Reis, à 150 km de Rio. La construction de ce réacteur a commencé en 1984 pour s’arrêter en 1986, au moment de Tchernobyl, faute de financements internationaux. Alors que 70 % des pièces du réacteur sont stockées sur le site depuis cette date, et que le projet correspond aux standards de sûreté d’avant Tchernobyl, la construction a recommencé en juin dernier… car les financements se débloquent.

Source : Greenpeace

Lire la suite

23/10/2010

BNP : Greenpeace Poitiers dit « Stop aux investissements radioactifs ! »

IMG_4011.jpgComme dans d’autres régions de France, les militants de Greenpeace Poitiers se sont mobilisés contre les investissements radioactifs de la BNP. En effet, la banque veut financer un projet nucléaire dangereux au Brésil, qui viole les normes internationales sur la sûreté. Les militants ont donc dialogué avec les passants et clients de la BNP pour les informer sur ces investissements. Ils étaient présents :

 

Entre 10h30 et 13h00

- Agence BNP POITIERS SUD / 170, AVENUE DU 8 MAI 1945

- Agence BNP POITIERS NOTRE DAME / 39, PLACE CHARLES DE GAULLE

 

La BNP est la première banque au monde à financer l'industrie nucléaire, avec au moins 13,5 milliards d’Euros de transactions radioactives entre 2000 et 2009.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu