Avertir le modérateur

11/07/2008

Rejet d'uranium dans le Vaucluse : CAP21 demande à l'Etat de renoncer à la privatisation de l'atome !

CAP21, parti fondé par Corinne Lepage approuve la décision de l'Autorité de sûreté nucléaire suspendant l'activité de la station de traitement de Socastri dans le Vaucluse suite à la fuite d?uranium dans le milieu naturel et aux nombreuses irrégularités constatées.

Pour Grégory GIAVARINA, Délégué CAP21 pour le Vaucluse, « Cette annonce est plutôt étonnante et tardive au regard des efforts énormes de communication qui ont été déployés depuis lundi pour tenter de minimiser l'accident. Une fois de plus on ne peut pas dire que la  transparence soit de rigueur en matière de nucléaire»

Par la voix de son président délégué, Eric Delhaye, CAP21 demande au Ministre de l'Ecologie de diligenter les enquêtes nécessaires dans la plus grande transparence et d?enclencher les poursuites judiciaires.

Cet incident très sérieux intervenu dans une filiale de retraitement de déchets du groupe AREVA montre une nouvelle fois que le risque zéro n'existe pas dans la filière nucléaire et que des négligences humaines peuvent conduire à de graves conséquences.

La privatisation du secteur nucléaire que prépare le Président de la République peut nous faire craindre que les impératifs de rentabilité menacent davantage la sécurité des installations en particulier celles liées au retraitement des déchets et au stockage.
 
C'est la raison pour laquelle CAP21 tient à rappeler sa plus vive opposition à la privatisation du secteur nucléaire français. C'est aussi pour cette raison que CAP21 participera au rassemblement européen organisé ce samedi par le réseau Sortir du nucléaire.

Eric DELHAYE
Président délégué de CAP21, parti fondateur du MODEM

03/07/2008

CAP21 dénonce l'annonce de la construction d'un second réacteur nucléaire EPR

CAP21, parti écologiste présidé par l'ancienne ministre Corinne LEPAGE, dénonce l'annonce de la construction d'un second réacteur nucléaire EPR en France que le Président de la République vient de faire.

Alors que les déconvenues se multiplient sur les chantiers des premiers réacteurs EPR en Finlande et en France et devraient inciter l'Etat à la plus grande prudence, le président de la République se fait une nouvelle fois l'apôtre de l'énergie nucléaire.

Loin de tenir ses engagements en matière de développement des énergies renouvelables, la France devrait investir massivement en faveur du solaire, de la biomasse pour augmenter la part du renouvelable dans la production nationale et rechercher une bien plus grande efficacité énergétique dans le domaine du bâtiment et des transports plutôt que de se reposer sur la seule technologie nucléaire qui correspond à une vision extrêmement centralisée et passéiste.

Alors que la France vient de prendre la présidence de l'Union Européenne et doit faire aboutir la négociation sur le paquet Climat-Energie, cette annonce envoie un bien mauvais signal en matière de diversification du mix énergétique, de décentralisation de la production, de recherche d'une plus grande efficacité énergétique.

CAP21 rappelle sa demande pour un moratoire sur le réacteur EPR et la recherche d'une diminution de la part du nucléaire dans la production électrique française par une plus grande diversification des sources d'énergie et une plus grande sobriété énergétique.

C'est la raison pour laquelle CAP21 participera au rassemblement européen organisé par le réseau Sortir du Nucléaire le 12 juillet à Paris

Eric Delhaye
Président délégué de CAP21
Parti fondateur du Mouvement Démocrate
 
Source : CAP21 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu