Avertir le modérateur

19/07/2012

Les ménages plus sensibles à la performance énergétique de leur logement

isolation_logement.jpgEn 2010, dans un contexte très morose pour le marché de l’entretien-amélioration des logements  (-6% en valeur), le nombre de ménages entreprenant des travaux avec une réelle amélioration de la performance énergétique de leur logement est le seul à progresser.

Ce comportement des ménages permet au segment de marché de l’amélioration énergétique de limiter sa baisse en valeur (-5%), et de maintenir sa part à près de 40% du marché de l’entretien- amélioration global.

Lire la suite

25/02/2008

3.000 logements sociaux par an en accession à la propriété : le gaspillage énergétique distribué aux pauvres

Transformer les locataires pour faire une France de propriétaires : conformément au souhait présidentiel, la ministre du Logement et de la Ville Christine Boutin a signé avec la Fédération des sociétés d’économie mixte (Sem) un accord visant à proposer 3.000 logements sociaux en accession à la propriété chaque année.

L’objectif est « très ambitieux », a reconnu Christine Boutin lors de la signature mercredi d’un accord avec la Fédération des sociétés d’économie mixte (Sem). Les Sem s’y engagent à proposer l’accession à la propriété aux locataires de 3.000 logements sociaux (soit environ 1% de leur parc immobilier) chaque année.

Les 262 Sem qui gèrent en France 480.000 logements s’engagent par ce contrat à multiplier par dix le nombre de logements proposés actuellement à la vente. L’accord, qui porte sur trois ans, prévoit aussi la construction par les Sem de 91.000 logements chaque année. Le président de la fédération des Sem Jean-Pierre Schosteck a reconnu que ce processus était une « nécessité ». De son côté Christine Boutin, qui concède que « la crise du logement ne sera pas résolue avec la vente de 3.000 logements sociaux », a annoncé pour le printemps un projet de loi pour « une politique du logement du XXIe siècle ».

Des logements sociaux de mauvaise qualité thermique

Le gouvernement se dépêche de mettre en vente une grande quantité de logements sociaux, souvent de mauvaise qualité, en particulier thermique et acoustique. Le gouvernement sait déjà, si tout se passe bien, que les rénovations thermiques vont devenir obligatoires lors des transactions immobilières (c’est un des résultats du Grenelle de l’environnement). Or, ces ventes auront lieu avant la mise en place de la législation (qui ne sera pas effective avant 2015, à priori).

Cyrielle den Hartigh, chargée de campagne Changements Climatiques aux Amis de la Terre déclare : "Les nouveaux propriétaires, plutôt modestes, vont intégrer des logements qui leur coûteront très cher en énergie, et dont ils n’auront pas les moyens d’effectuer la rénovation thermique. Cette disposition va à l’encontre de la volonté affichée tout le long du Grenelle de l’environnement !"

De plus, ces mises en ventes vont supprimer des logements sociaux, pourtant manquant aujourd’hui. Comment les organismes HLM et la Caisse des Dépôts et Consignation vont-ils réussir à combler le manque de logements sociaux si en plus, il y en a 3000 en moins chaque année ?

Les Amis de la Terre espère donc que l’Etat, même s’il ne l’annonce pas, effectuera la rénovation thermique à 80 kWh/m²/an de tous ces logements sociaux mis en vente.

Sources : Les Amis de la Terre
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu