Avertir le modérateur

20/02/2010

Leclerc pris en flagrant délit de manipulation publicitaire

pub-leclerc.jpgClamant à coup de pleines pages de publicité qu’il va retirer de la vente certaines espèces marines menacées, le groupe Leclerc cherche à se positionner en acteur responsable. Le géant de la distribution prend le thon rouge comme alibi, sans s’engager réellement.

Lire la suite

24/02/2009

Nucléaire - Areva : Plaintes exposées devant le Jury de déontologie publicitaire

Synthèse des plaintes du réseau Sortir du Nucléaire qui seront exposées  le vendredi 6 mars 2009 à 9h45 devant le Jury de déontologie publicitaire.

Lire la suite

17/09/2008

Nouvelle pub pour l’eau en bouteille : Eau secours !

Fausse pub eau min%C3%A9rale copie.jpgParis, le 17 septembre 2008 : Alors que les ventes d’eau en bouteille coulent à pic en chutant de 6,5% en 2007, la Chambre syndicale des eaux minérales vient de lancer une nouvelle campagne publicitaire axée sur la pureté supposée de ses produits, déclinée dans la presse et sur internet.

 

Pour Clara Osadtchy, coordinatrice des campagnes d’Agir pour l’Environnement, « le secteur de l’eau en bouteille risque de boire la tasse si il ne prend pas rapidement conscience de la demande du grand public pour des produits réellement écologiques ne produisant pas une cohorte de déchets pour une large part non recyclée. »

 

Dans sa campagne publicitaire, la Chambre syndicale des eaux minérales prône la pureté d’un produit pour en expliquer le prix : Agir pour l’Environnement rappelle qu’une étude de l’Université de Heidelberg a toutefois montré en mars 2006 des taux en Antimoine (un métal toxique) 95 à 165 fois plus élevés dans l’eau en bouteille que dans l’eau du robinet, contaminée par le plastique de la bouteille. Une enquête de la DGCCRF de mars 2007 a également relevé la non-conformité de 22% des eaux minérales échantillonnées, pour déficit par rapport aux teneurs indiquées ou pour dépassement par rapport à des normes maximales. Les industriels tentent de sauvegarder leurs intérêts économiques bien compris en manquant de transparence auprès des consommateurs et en dénigrant bien souvent l’eau du robinet, le produit alimentaire le plus contrôlé par les pouvoirs publics.

 

Agir pour l’Environnement regrette que la Chambre syndicale des eaux minérales espère via cette campagne publicitaire regagner un marché en chute depuis 2003, régression pourtant favorable à l’environnement en permettant une économie certaine d’énergie et de matières premières liées aux millions de bouteilles qui sont ensuite jetées chaque année. Agir pour l’environnement invite les consommateurs à boire l’eau du robinet dans les localités où elle est de qualité, jusqu’à 400 fois moins cher et moins polluante pour l’environnement.

 

Une fois encore, en optant pour un geste écologique, boire l’eau du robinet, le consommateur fait également un geste économique. Agir pour l’Environnement appelle le Ministère de l’Ecologie à faire cesser immédiatement cette nouvelle campagne de blanchiment écologique et à renforcer les actions de prévention des déchets.

 

Source : Agir pour l'environnement

23/03/2008

EcoPublicité, premier outil d'évaluation environnementale des campagnes de publicité

Les travaux du Grenelle Environnement ont mis en avant la nécessité de promouvoir une publicité responsable. Comme l’a souligné Jean-Louis Borloo, ministre d’Etat, ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables, lors des débats d'octobre « la publicité responsable est, au même titre que les EcoLabels ou l'Etiquette énergie, un élément clé pour consommer intelligemment ».

Dans ce contexte, PricewaterhouseCoopers (PwC), Havas Media France, l’ADEME et le Groupe LVMH lancent EcoPublicité, le premier outil d’évaluation de l’impact environnemental des campagnes de publicité du point de vue de la production et de la diffusion. L’outil EcoPublicité est développé dans le cadre d’un partenariat entre PwC-Ecobilan et Havas Media France.

L’outil Eco-Publicité est soutenu financièrement et testé en avant-première par l’ADEME et le Groupe LVMH. L’objectif d’EcoPublicité est de permettre aux annonceurs d’intégrer l’éco-conception dans une campagne de publicité et d’en optimiser sa performance environnementale. Cet outil est une première mondiale.

Source : ADEME 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu